Néfertiti lave plus blanc, un roman de Ahmed Tazi

Ouvrage de 278 pages publié chez La Croisée des chemin en 2022. Pour se désennuyer et faire un peu d’argent, Omar qui ne s’accomplissait pas dans son travail à l’administration, investit dans une laverie appelée pompeusement Néfertiti, pas loin du Manoir, un atelier où il s’était lié d’amitié avec des peintres ayant pignon sur rue, non loin également du bar Casablanca où il rencontrait les habitués et du Koutoubia fréquenté par les musiciens et les chanteurs de la radio d’à côté, devenus de véritables copains. La laverie lui apporta le bonheur en lui permettant de rencontrer la femme de sa vie, la mère de Malika. Une ombre au tableau. La jeune fille tomba gravement malade et il fallait la soigner en France. Néfertiti devait être mise au clou. La solidarité des gens du quartier avait agi spontanément. La générosité des peintres du Manoir, l’intervention de Monsieur Bill l’Américain et celle de Hamid, le père biologique de Malika ainsi que la sollicitude et le soutien surprenant d’autres personnages…. Qu’importait Néfertiti ; Il fallait sauver Malika.

Ahmed Tazi est né en 1950 à Fès et vit à Rabat. Économiste, ancien membre de l’Inspection Générale des Finances. Néfertiti lave plus blanc est son quinzième titre.

Voici quelques livres du même auteur : Le grenadier a plus d’un tour dans son sac (2019) ; On achève bien les chevaux (2016) ; Du plomb  dans l’hirondelle (2017) ; Le nez et la coupole (2012) ; Rachel à  l’ombre de Jérusalem (2012) ; Du pétrole et des outardes (2011) ; Le jardin andalou (2006) ; Le convoi du chien (2003).

Dernières Actualités
Les plus lus
miraouir
Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur : La migration de nos médecins est un cancer
Zarro
Marchica Med devant la justice : Une lagune et des lacunes
chankou site
Mauvaise gouvernance dans toute sa splendeur
Jordan-Bardella
Le cancre le plus illustre de France...