CANETON FOUINEUR

Disparition tragique du président iranien

Accident ou attentat ?
Chaimaa El Omari
23/5/2024 0:21
Ebrahim Raïssi.

Le crash d'hélicoptère du président iranien Ebrahim Raissi, attribué à des conditions météo très difficiles, n'est pas dénué de zones...

Le crash d'hélicoptère du président iranien Ebrahim Raissi, attribué à des conditions météo très difficiles, n'est pas dénué de zones d'ombres. Explications.  


L’Iran, toujours sous le choc, a dit adieu à  son président,  Ebrahim Raïssi Ebrahim Raïssi, 63 ans, lors de funérailles nationales.   Élu à la tête du pays le 18 juin 2021, il est décédé brutalement dans un accident d’hélicoptère avec plusieurs autres responsables de haut rang dont le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian.
Survenu dimanche 19 mai 2023 dans une région montagneuse et brumeuse du nord-ouest du pays, le drame est attribué officiellement aux  mauvaises conditions météorologiques,  avec de la pluie et un épais brouillard. A la suite de ce crash, le chef d'Etat-major Mohammad Bagheri a ordonné « à un comité de haut rang de lancer une enquête sur la cause» de ce crash qui laisse en effet songeur. Soupçonne-t-il un acte de sabotage ou un tir de missile ennemi? Comment ne pas s’interroger sur cet accident  fatal intervenu  un peu plus d’un mois après  la fameuse  attaque aux drones lancée contre Israël par l’Iran en guise de représailles  des frappes israéliennes du 1er avril 2024 sur le consulat d’Iran à Damas, qui ont tué deux gradés des gardiens de la révolution ?  Faut-il voir dans la mort du président iranien, qui incarne la ligne dure du régime, la main des services secrets israéliens ? Auquel cas M. Raïssi a certainement péché par imprudence en prenant l’hélicoptère par temps Mossad…
Ebrahim Raïssi était-il une cible? On ne le saura peut-être jamais. Surtout que la thèse de l’accident est privilégiée  pour l’instant , et il sera difficile de connaître  les véritables causes et circonstances du drame, si les investigations officielles iraniennes s’arrêtent à la thèse de l’accident qui viendrait s’ajouter à la longue liste des crashs aériens non élucidés, sur lesquels plane le spectre de services secrets étrangers, ont été nombreux dans l’histoire (lire encadré).
Jusque-là, les frappes ou les attentats attribués à Israël contre l’Iran ont toujours ciblé des responsables militaires ou scientifiques du régime, notamment  ceux engagés dans les opérations à Gaza, en Syrie, ou les experts du programme  nucléaire. Ce qui laisse penser que le régime est infiltré au plus haut niveau. Le dernier raid contre le  consulat iranien à Damas le 1er avril 2024, qui a coûté la vie à deux généraux , Mohammad Reza Zahedi et Mohammad Hadi Haji Rahimi,  est significatif  à cet égard.
Ces deux officiers n’ont pu probablement  être localisés, et visés par l’aviation israélienne, que grâce à une information obtenue a priori de l’intérieur, puisque les deux responsables   ont été touchés juste après la sortie de la salle de réunion du Consul d’Iran. Comment expliquer  autrement  que par un acte de mouchardise l’assassinat ciblé, le 3 janvier 2020, du Général Qassim Soleimani par un drone de l’armée américaine sur l’aéroport international de Bagdad?
En l’espace d’une décennie, entre 2010 et 2020, l’Iran a perdu, selon le même mode opératoire,  cinq experts nucléaires dans  ce qui ressemble à des assassinats. Parmi les victimes figure , Mohsen Fakhrizadeh, considéré comme le père des activités nucléaires secrètes de l'Iran. Il a été attaqué dans le village d'Absard, situé à l'est de la capitale. D'après le ministère iranien de la Défense, l'homme, âgé  alors de 59 ans,  fut pris pour cible par un groupe d'assaillants alors qu'il se trouvait à l'intérieur de son véhicule, en compagnie de ses gardes du corps. Quelle coïncidence !

Les plus lus
CANETON FOUINEURRéforme du système de santé : Mode d’emploi

Le Maroc est un grand pays. Les Marocains sont des citoyens valeureux et pacifiques. Les moyens humains et matériels...

Dr Saad Agoumi
10/5/2021
CANETON FOUINEURTrès cher fret maritime

Depuis quelques mois, les tarifs du fret maritime connaissent une hausse constante. Le transport d’un conteneur à 20 pieds et à 40...

La rédaction
3/12/2020
CANETON FOUINEUR Saad Eddine Al Othmani Premier ministre / On n’a pas de vision mais on a le corona à l’œil

Le Premier ministre Saad Eddine Al Othmani a accepté de prolonger son intervention télévisée du jeudi 7 mai en se...

Saliha Toumi
18/5/2020
CANETON FOUINEURLe sacre du grand "footoir "

Entre insécurité, désordre et violences, regarder les matchs chauds qu’abrite le stade Mohammed V s’apparente à une montée au front...

4/5/2023