7/3/2024 1:00
Le président algérien Abdelmadjid Tebboune.

Dans un ultime baroud de déshonneur chargé de désarroi et de désespoir, la junte militaire algérienne vient de se rabattre sur trois pelés..

Dans un ultime baroud de déshonneur chargé de désarroi et de désespoir, la junte militaire algérienne vient de se rabattre sur trois pelés et un tondu autoproclamés fondateur du parti national rifain (PNR) ! Les caporaux d’Alger qui passent le plus clair de leur temps à comploter sans succès  contre le Maroc et à détourner la manne pétrolière du pays ont sauté les pieds joints sur ce qu’ils pensent être un  bon filon pour harceler le Maroc sur son intégrité territoriale et entretenir leur haine pathologique contre la nation multiséculaire que l’Algérie n’est pas.
Un Royaume dont l’unité et la cohésion, la symbiose entre le roi et le peuple, le niveau de développement et l’aura à l’international, n’arrêtent pas  d’entretenir leurs nuits cauchemardesques.
Les promoteurs de la blague politique de l’année ont bénéficié du parrainage de l’État algérien pour installer  leur première  « représentation » de la « république du Rif » dans une villa d’un quartier huppé de la capitale, offert par leurs  généreux sponsors, experts patentés dans le financement des entreprises foireuses, avec un penchant pathologique pour les projets de libération chimérique.  

Les trois pelés et un tondu qui ont décidé d'émarger en Algérie...


La cérémonie de constitution de cette nouvelle fumisterie  indépendantiste, immortalisée dans une vidéo, est tout simplement pathétique et ridicule… Chercher à ouvrir un nouveau front séparatiste contre le Maroc  après l’échec cuisant du premier  porté depuis 1975 par le Polisario renseigne d’abord sur l’état d’esprit de la junte qui doit avoir le  moral dans les chaussettes.  Rameuter une poignée de rigolos vivant à l’étranger, profil plutôt trafiquants en tout  que militants en quoi que ce soit, pour leur faire endosser le rôle de leaders indépendantistes montre aussi à quel point la bande à Tebboune manque d’inspiration et d’intelligence. Un signe flagrant de plus que ce régime invraisemblable est un anachronisme unique au monde qui mérite sincèrement  de figurer dans un musée des survivances du passé décomposé…
Aveuglée par sa haine du Maroc au point de lui faire perdre le dernier gramme de raison qui lui reste, la junte doit au moins se targuer d’avoir réussi  à enchaîner  à un rythme soutenu les déconvenues diplomatiques et les ratages économiques sur fond d'une incurie inégalable. Applaudissements. Au fait, les nouveaux pantins d’Alger ne seront pas gratifiés comme leurs aînés polisariens usés et désabusés d’un bout de désert algérien où ils peuvent méditer à longueur de journée  sur la force de leur mirage rifain ?  Quant à Alger, il a trouvé sa véritable vocation grâce au génie  époustouflant de sa junte, celle de capitale  des républiques imaginaires. Très séduisante comme destination !

Les plus lus
CANETON FOUINEURSilence, on détourne !

Les dirigeants algériens multiplient les actes de piratage des symboles du patrimoine culturel du Maroc qu’ils vouent pourtant aux...

Ahmed Zoubaïr
26/5/2022
CANETON FOUINEURFaut-il vraiment s'inquiéter ?

« Le gouvernement britannique a admis qu’après une double vaccination, on ne sera plus jamais en mesure d’acquérir une immunité...

26/1/2023
CANETON FOUINEURLes remèdes de « Ssi » Aziz pour s’en sortir

Dans une longue tribune publiée sur une plate-forme du parti, le ministre de l’Agriculture et des Pêches maritimes propose une série de ...

Ahmed Zoubaïr
16/4/2020