Abdelmajid Tebboune. La diversion et la politique de la terre brûlée comme mode de gouvernance...

Ne soyez pas étonné que le Maroc soit pointé du doigt par Tebboune et consorts si, qu’à Dieu ne plaise,  une autre catastrophe naturelle comme les inondations ou un tremblement de terre frappent l’Algérie...


Tout à sa volonté de faire constamment diversion et de masquer ses multiples turpitudes, le régime algérien aux abois est capable de tout. Y compris d’accuser le Maroc d’être à l’origine de tous les malheurs les plus invraisemblables qui frappent le peuple algérien à cause de l’incurie chronique de ses dirigeants doublée d’une incapacité flagrante à en assumer les conséquences dramatiques pour la population. Victimes d’un grand coup de chaleur, ces derniers se sont lancés en effet dans un délire enflammé en tenant officiellement son voisin marocain pour l’instigateur, avec la complicité d’Israël, des feux de forêts qui ont ravagé récemment la Kabylie en faisant une centaine de morts.  

Un bilan humain lourd  s’expliquant essentiellement par l’incapacité du président Tebboune et ses mentors à faire face à cette catastrophe naturelle qui a révélé, entre autres vérités tristement brûlantes, que l’Algérie de la gérontocratie  en treillis ne possède pas le moindre canadair alors qu’elle dépense des milliards de dollars dans un armement militaire qui n’a qu’une seule fonction : dilapider les richesses du pays en distribuant au passage pots-de-vin et autres rétro commissions… Comme exemple de bonne gouvernance, difficile de faire mieux…Pour affronter le sinistre, Tebboune a préféré, toute honte bue, se tourner vers la France qui a mobilisé ses avions plutôt que d’accepter l’aide proposée par le Maroc dont la junte militaire a fait depuis longtemps le bouc-émissaire de toutes ses échecs et ratages.

Ce n’est pas  la première fois que l’Algérie accuse le Maroc d’être à l’origine de ses feux de forêts. Les départs d'incendies dans une dizaine de wilayas en novembre 2020 ont été attribués au Maroc par une certaine presse algérienne aux ordres qui affectionne la thèse du complot et la main de l’étranger.

Or, selon les experts, les feux de forêts qui ont ravagé au cours de cet été bien des pays (Turquie, la Grèce, l'Italie, la France et les États-Unis (la Californie) font partie des événements extrêmes provoqués par les changements climatiques. Les responsables algériens, eux, ont un autre avis sur le sujet puisqu’ils ont pris l’habitude de pratiquer à merveille la politique de la terre brûlée.

En fait, il faut s’attendre à tout de la part d’une telle junte qui se complaît dans l’irresponsabilité et la victimisation à outrance au lieu de faire preuve de dignité et de sérieux. Ne soyez pas étonné que le Maroc soit pointé du doigt par Tebboune et consorts si, qu’à Dieu ne plaise, une autre catastrophe naturelle comme les inondations ou un tremblement de terre frappent l’Algérie.

Les plus lus
CANETON FOUINEURWiqaytna, désignez des volontaires !

C’est parti pour l’application marocaine de tracking numérique du coronavirus ! Baptisée Wiqaytna...

La rédaction
16/5/2020
CANETON FOUINEURVers une indépendance totale à l’horizon 2030

Les ressources en eau souterraines sont stratégiques pour le Maroc. Dans une démarche volontariste, le groupe OCP...

Rachid Wahbi
8/4/2021
CANETON FOUINEURUn esprit brillant s’en va

Abderrahmane Saaidi nous a quitté dans la nuit du lundi au mardi 12 mai. Souffrant depuis quelque temps d’une maladie...

La rédaction
14/5/2020
CANETON FOUINEURUn crime abject qui sonne très mal

L’assassinat sauvage et gratuit, lundi 12 octobre, d’un lycéen mineur à Casablanca a provoqué un immense...

La rédaction
15/10/2020