La rédaction
15/10/2020 0:46

Dérive de trop, certains centres d’appel ont profité de la crise sanitaire et des mesures protection qu’elle implique...

Dérive de trop, certains centres d’appel ont profité de la crise sanitaire et des mesures protection qu’elle implique pour mettre leurs salariés sous surveillance. C’est le cas du groupe Comdata, basé à Casablanca, qui a mis en place un dispositif de surveillance vidéo en temps réel sur ses plateformes de travail pour «prévenir le non-respect des gestes barrières». Un tel manquement peut valoir aux contrevenants un licenciement immédiat, selon un communiqué interne de ce call center dont les promoteurs qui ne se contrôlent plus au point de vouloir contrôler les moindres faits et gestes de leur personnel.

L’UMT a dénoncé un détournement par les dirigeants de Comdata de la mission de vidéosurveillance, en l’occurrence la protection des biens et des personnes, transformée en « moyen de ciblage, voire de flicage » des téléopérateurs. Il ne reste plus qu’à organiser leur fichage en bonne et due forme...

Les plus lus
CANETON FOUINEURLe discours de la sérénité

Le discours prononcé par S.M le roi Mohammed VI à l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche verte allie clarté...

La rédaction
12/11/2020
CANETON FOUINEURLa commission Benmoussa est-elle devenue une marque ?

En plein confinement, la commission Benmoussa a accordé « le label CSMD » a une foultitude d’organismes et...

La rédaction
2/7/2020
CANETON FOUINEURFaire front et jouer franc !

Les informations au sujet de l’évolution de la pandémie covid-19 se développent et inondent l’ensemble des média. C’est à la fois une ...

Abdeslam Seddiki
28/3/2020
CANETON FOUINEURL’Union du Maghreb du couscous

L’Union du Maghreb du couscous (UMC) existe. Preuve, les pays de la région (l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie)...

La rédaction
25/12/2020