CANETON FOUINEUR

Le nouveau délire qui fait rage au pays de Tebboune

CAN 2021 : L’Algérie battue par une force maléfique !
Ahmed Zoubaïr
19/1/2022 22:54
X-Files à la sauce algérienne...

Pour leurs supporters, les Fennecs sont invincibles et leur contre-performance lors de leurs premiers matchs de la CAN qui se dispute...

Pour leurs supporters, les Fennecs sont invincibles et leur contre-performance lors de leurs premiers matchs de la CAN qui se dispute au Cameroun ne peut être que le fait d’un mauvais sort jeté aux joueurs. Hallucinant !

Avec un seul point et zéro but marqué, l’équipe algérienne de football est bonne dernière de son groupe, avant un troisième match décisif contre une autre équipe favorite, la Côte d’Ivoire qu’elle doit absolument gagner jeudi 20 janvier si elle veut poursuivre son parcours dans la CAN 2021.

Pour expliquer cette belle contre-performance, les Algériens ont trouvé le bouc émissaire parfait : Le surnaturel. La magie noire aggravée par le mauvais état de la pelouse du stade de Japoma à Douala ! Voilà la raison de leur déroute.  Pas le manque d’efficacité des poulains de Belmadi, qui leur a fait rater plusieurs buts.  Non, cet argument présente le défaut d’être logique et rationnel ! Autrement dit, les Fennecs, imbattables à la loyale pour leur public, étaient en réalité aux prises avec une équipe de jnoun (esprits malveillants) habillés en joueurs en chair et en os !  Vivement la convocation de l’irrationnel et la cohabitation des séances d’exorcisme avec les exercices physiques ! Pour le moment, le régime algérien n’a pas accusé le Maroc, qui lui sert de bouc émissaire, habituel et commode, d’être à l’origine de la signature d’un protocole de coopération avec les forces occultes pour mettre son équipe de football en difficulté. Une réunion du Conseil de sécurité présidé par Tebboune pourrait sans doute être convoquée dans les jours à venir pour étudier la réponse appropriée à apporter à cette nouvelle alliance maléfiquement stratégique !  

En attendant, la défaite des Fennecs face la petite équipe de la guinée Équatoriale (1-0), dimanche 16 janvier, a provoqué dans des proportions inquiétantes un délire énorme au pays de Tebboune où des supporters crient au mauvais sort jeté par l’adversaire sur la pelouse pour empêcher les coéquipiers de Mahrez de marquer. Même le commentateur algérien d’Al Jazzera, Hafid Derraji, n’a pas résisté à la tentation magique d’attribuer les piètres résultats de l’équipe de son pays « au monde des sorciers et des spécialistes de l’occulte », tout en affirmant qu’« en Afrique la sorcellerie existe au cœur du football et qu’il y a une influence causale importante au rôle joué par les sorciers ».

C’est aussi fabuleux que le but inscrit dans la lucarne par l’excellent Achraf Hakimi contre le Gabon ! S’engouffrant dans la brèche du diable, un expert algérien ès gri-gri et star incontestée dans son domaine surnommé « Ibn Al-Shanfara », est allé après avoir appuyé la thèse de la magie noire jusqu’à offrir ses services d’exorciste aux joueurs supposés possédés ! « J’ai vu que l’équipe nationale souffrait plus du mauvais œil que de la magie», a-t-il tranché dans une vidéo relayée par un site d’informations local, en se disant prêt  à déjouer le sort malveillant jeté aux joueurs algériens, à condition qu’on lui confectionne fissa un passeport pour débarquer en sauveur  « dès demain » au pays de Paul Biya. Un enregistrement circulant sur les réseaux sociaux a montré l’accueil d’un raqui par les membres d’une délégation algérienne devant l’entrée de son hôtel de séjour au Cameroun. Si jamais l’Algérie est éliminée de la CAN 2021, les responsables du foot local pousseront-ils l’audace jusqu’à intenter un procès en sorcellerie devant le Tribunal surnaturel international (TSI) ? ! A moins que l’homme fort du pays, l’extraordinaire général Saïd Chengriha n’opte pour la manière forte en faisant bombarder les positions sataniques au Cameroun ? !!!

Surréaliste

Les croyances dans la magie noire et ses effets sur la performance des joueurs sont très ancrées dans le football algérien, ses acteurs et ses supporters.   Persuadé que les Fennecs étaient « maléficiés » lors de leur match, le 17 novembre 2021, entre contre le Burkina Faso qui s’est soldé par un nul (2-2), au Stade Mustapha-Tchaker de Blida, un Algérien ne s’est-il pas employé à asperger la pelouse d’eau bénite pour conjurer un mauvais sort jeté par de supposés marabouts Burkinabés ?   Surréaliste, la scène avait fait le tour des réseaux sociaux.

En Algérie, où le ridicule ne tue pas et où le prétexte du surnaturel fait vivre, l’affaire actuelle qui défie l’entendement occupe les esprits et monopolise les conversations dans les cafés de commerce, faisant momentanément oublier à la population les pénuries chroniques de certains produits de première consommation. Au pays des champions en diversion tous azimuts, le Maroc n’est plus le seul bouc émissaire des turpitudes et des catastrophes en tout genre qui frappent le pays comme les incendies en Kabylie d’août dernier et la faiblesse de son commerce avec les pays subsahariens… Prétexte des plus commodes, la sorcellerie peut désormais tout expliquer : l’incompétence des dirigeants et leur incurie, l’absence de l’huile de table des rayons des magasins, le cramponnement de la gérontocratie militaire au pouvoir,  la débandade continue du Polisario et sa décomposition à vue d’œil, la perte d’influence d’Alger dans ses bastions traditionnels, les ouvertures de consulats de plusieurs pays au Sahara marocain… Au fait, la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara est peut-être le résultat d’un mauvais sort, jeté à l’ex-président Donald Trump ? Tebboune et consorts n’y ont vu que du feu…de forêt.

Les plus lus
CANETON FOUINEURPathétique presse algérienne

Via ses journaux au garde-à-vous, l’Algérie des généraux a réagi à l’opération marocaine dans des articles confus...

Ahmed Zoubaïr
18/11/2020
CANETON FOUINEURAït Taleb dans la seringue

Grande surprise dans le monde médical national : La CNSS et la CMAM (ex-CNOPS) sont désormais, selon les décrets précisant...

La rédaction
27/10/2021
CANETON FOUINEURFaut-il craindre une quatrième vague ?

Dans l’optique des prochaines vacances d’été, les pays européens ont commencé à lever les restrictions...

Jamil Manar
20/5/2021