Il y a plus rapide que la propagation de la pandémie du coronavirus : l’intoxédémie qui circule plus vite qu’une traînée de poudre...

Il y a plus rapide que la propagation de la pandémie  du coronavirus : l’intoxédémie qui circule plus vite qu’une traînée de poudre. Depuis l’apparition du Covid-19 en Chine en décembre 2019, les théories du complot les plus folles et les plus invraisemblables ont fleuri notamment sur leur territoire de prédilection : Internet.  

«Arme biologique militaire » fabriquée par les Américains pour certains, manigance de la haute finance internationale pour faire un holdup sur l’économie mondiale pour d’autres ou encore création de l’industrie pharmaceutique  désireuse de s’enrichir davantage en vendant des vaccins qui auraient été déjà trouvés avant même l’apparition de la maladie… Ces thèses conspirationnistes et bien d’autres de la même veine ont été partagées à grande échelle sur la toile. Pour les partisans de ces théories farfelues non étayées par des preuves irréfutables, le coronavirus n’est pas le fruit du hasard mais l’œuvre de forces obscures qui poursuivent des objectifs peu avouables.  

Il faut dire aussi que les deux puissances mondiales, les Etats-Unis et la Chine, n’ont  pas non plus boudé leur plaisir, chacun accusant l’autre d’être à l'origine de ce virus. La seule certitude partagée par les deux pays concerne l'épicentre du nouveau coronavirus, situé à Wuhan dans la province de Hubei en Chine où l’épidémie est apparue pour la première fois entre la mi-novembre et début décembre. Reprochant au président américain Donald Trump  son utilisation du terme « virus chinois » pour qualifier le Covid-19, Pékin a choisi la contre-attaque en guise de stratégie de défense.  Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères du nom de Zhao Lijian a laissé entendre dès le 12 mars sur son compte Twitter que le nouveau coronavirus pourrait avoir été introduit en Chine par l'armée américaine. Sans toutefois étayer sa thèse, Il a juste repris à son compte des théories du complot circulant sur la Toile. Ces sous-entendus interviennent dans un contexte tendu entre les deux puissances marquée par une guerre commercial déclarée en premier par Donald Trump au géant asiatique. Or, les  scientifiques  sont unanimes à partager une toute autre version, celle de l’origine naturelle du virus, probablement transmis selon eux à l'homme sur un marché en plein air de Wuhan par un animal, une chauve-souris, un pangolin ou un serpent. Et voilà que le controversé  Luc Montagnier,  prix Nobel de médecine, rompt ce consensus en défendant la théorie d’une création par accident du coronavirus en laboratoire à Wuhan à l'occasion d’une manipulation visant à mettre au point un vaccin contre le VIH. Cette thèse n'est pas nouvelle.

Nuisance planétaire

Elle a été déjà développée par un  chimiste originaire de Taïwan du nom de Anthony Tu, considérée comme une sommité mondiale en matière de toxicologie. « Je sais que l’on dit que la source primaire du virus proviendrait d’animaux qui étaient vendus sur le marché de Wuhan et Hankou. C’est mon opinion personnelle, mais je pense qu’il est plus vraisemblable de l'expliquer par une fuite ou par une erreur de manipulation quelconque d’un virus incomplet du laboratoire de virologie de Wuhan, à objectif de recherche ou de culture », avait-il déclaré à un media étranger. Ces hypothèses qui restent à vérifier rejoignent quelque part les accusations de manque de transparence du régime chinois sur le nombre réel des victimes chinoises du Covid-19 relancées vendredi 17 avril par l'administration  américaine dont le chef menacera quelques jours plus tard la Chine de sanctions si jamais sera établi son implication dans la fabrication du Covid-19. Les responsables US ont annoncé avoir  diligenté une « enquête exhaustive » sur l'origine de la maladie, accréditant la thèse qu'il pourrait venir d'un laboratoire de Wuhan, et non d'un marché d'animaux exotiques, comme il est généralement admis jusqu'à présent.

Le même jour, le président français Emmanuel Macron  abonde dans le sens de la Maison-Blanche en déclarant dans un entretien au Financial Times qu’il y a «manifestement des choses qui se sont passées qu'on ne sait pas ».  Le ministre des Affaires étrangères britannique Dominic Raab renchérit, estimant que Pékin devrait  répondre à des « questions difficiles concernant l'apparition du virus et pourquoi il n'a pas pu être stoppé plus tôt ». Tir diplomatique groupé sur la Chine accusée par les capitales occidentales  d’avoir dissimulé des éléments qui auraient pu permettre une lutte plus efficace contre la pandémie. Tandis que la pression occidentale s'intensifie, la Russie de Vladimir Poutine est la seule à apporter son soutien à la Chine. Le chef du Kremlin fustigeant  « le caractère contre-productif des tentatives d'accuser la Chine de ne pas avoir informé le monde assez tôt de l'apparition d'une nouvelle infection dangereuse ». De statut de puissance mondiale, la Chine est en train de passer à celui peu flatteur de nuisance planétaire…Ce qui est certain c’est que ceux qui se considéraient jusqu'ici comme le temple du savoir et de la connaissance ne savent pas grand-chose sur l'origine de ce virus mystérieux et encore moins sur sa mécanique de transmission et d'infection. De quoi en rester suffoqué ! 


Danger suprahumain

Les accusations occidentales contre la Chine traduisent peut-être au fond le refus des Etats-Unis et de certains pays européens, très malmenés par le virus, de reconnaître que ce dernier puisse être d'origine naturelle et qu’il vienne de très loin.

La fait incontestable est que le nouveau coronavirus, de par la rapidité de son expansion et la force de sa contagion,  a détrôné en très peu de temps toutes les menaces que l'Occident a considérées jusqu’ici comme une source de danger réel pour l’humanité. Il s’agit principalement du « terrorisme islamiste » et du péril nucléaire. Toute la doctrine occidentale a été construite autour de ces deux menaces non sans les avoir instrumentalisées à des fins plus ou moins avouables. Qui aurait pu croire une seconde qu’un ennemi invisible allait paralyser toute la planète, bouleverser la géopolitique mondiale et faire  voler en morceaux les certitudes les plus enracinées?

Les plus lus
L’ENTRETIEN À PEINE FICTIFMohamed Amekraz, le ministre PJD du Travail / Personne à déclarer !

Une équipe du Canard a cuisiné le ministre PJD du Travail Mohamed Amekraz au sujet de son mépris des droits...

Saliha Toumi
3/7/2020
CANETON FOUINEURLes Chats Confinés (Une fable du Chat Rouge) / Le dîner des Co-Labos

Le Chat Rouge se souvient d’une époque sans éthique où il collaborait avec les firmes pharmaceutiques pour...

La rédaction
13/6/2020
CANETON FOUINEURLes Marocains assignés à résidence !

Au nom de la lutte contre la Covid-19 et sa propagation, le gouvernement a décidé de maintenir la fermeture...

Ahmed Zoubaïr
19/7/2020
CANETON FOUINEURPourquoi le Maroc a changé de stratégie

Organiser l’isolement des patients du Covid-19 à Benslimane ou à Ben Guérir ne représente plus la seule alternative...

Jamil Manar
9/7/2020