Belle bouffée d'oxygène, les mesures exceptionnelles prises par les banques marocaines injectent à forte dose de la solidarité dans le ...

Belle bouffée d'oxygène, les mesures exceptionnelles prises par les banques marocaines injectent à forte dose de la solidarité dans le corps social et le tissu économique pour leur permettre de mieux respirer.

   

Conscientes de l'importance de leur rôle à la fois économique et sociale dans cette conjoncture profondément perturbée par le Covid-19, les banques de la place telles que la Banque populaire (BP), Attijariwafa bank (AWB), le CIH et le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) ont décidé de monter au front. Comment ?  En activant une batterie de mesures d'appui et de soutien précieuses en ces temps difficiles. Ces dernières, destinées aux ménages et aux entreprises directement impactés par le Covid-19, sont un précieux ballon d'oxygène pour leurs bénéficiaires. Parmi ces mesures figurent le report sur demande au profit de leurs clients respectifs des échéances des crédits de mars au 30 juin 2020 sans frais ni pénalités de retard.

La BP offre ainsi à ses clients ayant subi une perte de revenus la possibilité de remettre à plus tard le paiement des échéances de leurs crédits immobiliers et de consommation. Cette facilité est accessible aux personnes bénéficiant de crédits FOGARIM ainsi que les travailleurs en perte d’activité, indemnisés par le Fonds spécial pour la gestion de la Pandémie du Coronavirus (COVID-19).

S'agissant des clients disposant d'un crédit immobilier FOGARIM, réservé aux personnes à faible revenu, ils bénéficieront d'un report automatique, sans avoir à formuler aucune demande. En revanche, les clients affiliés à la CNSS, en situation d'arrêt de travail et bénéficiant de l'aide du Fonds spécial, peuvent  introduire une demande de report en cas de besoin. Le même report sur demande concerne les clients travaillant dans le secteur informel et indemnisés par le Fonds spécial en question.

Dans ce cadre, la BCP a mobilisé divers canaux de communication. Les intéressés peuvent appeler le Centre de Relation Client au 0522 58 50 66, renseigner le formulaire dédié sur la plate-forme Chaabi Net ou  contacter leur  conseiller habituel en agence.

De son côté, Attijariwafa bank (AWB)  informe  sa clientèle entreprises impactée par le Covid-19 qu'elle peut contacter son agence Attijariwafa bank pour étudier, selon son besoin particulier, les solutions idoines possibles :   Le report des échéances des crédits bancaires et leasing jusqu'au 30 juin 2020  ou la mise en place d'un découvert de trésorerie exceptionnel. Objectif :  faire face aux charges qui ne peuvent être ni suspendues, ni reportées. Ce découvert exceptionnel, bénéficiant d'un taux préférentiel, est adossé à la garantie Damane Oxygène de la CCG et doit servir prioritairement au paiement des salaires et des fournisseurs. Il ne pourra être utilisé qu’après épuisement des lignes de crédit déjà accordées et devra être remboursé avant le 31 décembre 2020. En cas d'impossibilité de remboursement total ou partiel à cette échéance, un crédit amortissable sur une durée pouvant aller jusqu'à 5 ans pour couvrir le montant restant dû il est envisageable.

L'offre de soutien d’AWB  englobe aussi la mise en place de nouvelles lignes spécifiques de crédit pour les besoins non couverts par Damane Oxygène. Pour la formulation de leurs demandes, la banque invite ses clients à privilégier les différents canaux  à distance offerts par AWB : attijarinet Entreprises et  application mobile Attijari Entreprises, Attijari-connect, espaces Libre-Service Bancaire et docnet.

Pour toute activation des accès à ces canaux, les clients sont invités à contacter leurs agences ou centres d’affaires. Pour plus d'informations sur les mesures d’accompagnement d'Attijariwafa bank, le Centre de Relation Client se tient à la disposition des entreprises au 05 22 58 88 30.

Pour l'ensemble de ses clients, particuliers, professionnels, TPE et entreprises, dont les revenus ou les activités ont été impactés par la crise sanitaire du Covid-19, AWB offre la possibilité de demander le report des échéances de crédit jusqu'au 30 juin 2020.

Le CIH Bank n'est pas en reste. La banque a mis au point un dispositif spécial Coronavirus au profit de ses clients pénalisés par l’épidémie. Ces derniers peuvent bénéficier d'un report automatique et gratuit des échéances sous réserve d'en faire la demande. Les concernés sont les détenteurs de crédit au logement FOGARIM (crédits octroyés aux personnes à revenus modestes et non réguliers).

Cette facilité pourra également bénéficier aux clients affiliés à la CNSS en arrêt temporaire de travail et qui sont éligibles à l’aide accordée par le Fonds Spécial Covid-19.

Les clients exerçant dans les secteurs informels pourront bénéficier à leur tour du report du paiement de leurs prêts sous réserve de traitement de leur demande par les services concernés.

Trois canaux de dépôt de demandes sont disponibles à cette fin :  l'application mobile, le site de la banque et le réseau d'agences bancaires.

La réponse multiforme du secteur financier national face au Covid-19 est à la hauteur de la gravité du moment. Belle bouffée d'oxygène, cet élan bancaire injecte de la solidarité dans le corps social et le tissu économique pour leur permettre de ne pas étouffer et de mieux respirer.

Les plus lus
CANETON FOUINEURPause dans les dépenses de haute futilité

Les Marocains dépensent moins que d’habitude, état d’urgence sanitaire oblige. Fini les sorties au restaurant et les week-ends détente ...

Jamil Manar
16/4/2020
CANETON FOUINEURQuand Ouahbi crache sur la ministrabilité

Devinez qui a accepté de faire partie du futur gouvernement dont le chef désigné Aziz Akhannouch a annoncé les composantes mercredi 22...

La rédaction
23/9/2021
CANETON FOUINEURUn simulacre de procès, puis il s'en va...

A l’issue d’un simulacre de procès de quelques heures, le chef du Polisario Brahim Ghali a quitté l’Espagne vers Alger, après avoir...

Ahmed Zoubaïr
3/6/2021
CANETON FOUINEURIl y a de l'eau dans le gaz

Pour des raisons irrationnelles liées à son éternelle obsession de porter atteinte aux intérêts du Maroc,...

Ahmed Zoubaïr
4/11/2021