Un trafic et des failles...

L’affaire du fameux trafic de blé subventionné sera bientôt instruite par la justice. Un rapport circonstancié établi par l’inspection...

L’affaire du fameux trafic de blé subventionné sera bientôt instruite par la justice. Un rapport circonstancié établi par l’inspection générale des finances révèle le scandale et ses protagonistes que sont une dizaine de minotiers issus de différentes villes du pays. Ces derniers sont fortement soupçonnés d’être impliqués dans un circuit de trafic de la farine nationale de blé tendre (FN-BT), suite au démantèlement de plusieurs réseaux, à l’image de celui débusqué à Khouribga en 2019 par la gendarmerie royale. Les mis en cause utilisaient des entrepôts de stockage pour remplacer les caisses de la farine subventionnée par des caisses ordinaires. Objectif inavoué : Revendre la marchandise, en infraction avec la loi, à des prix élevés dans les souks hebdomadaires et les commerces des grandes villes.

Ces agissements malhonnêtes empêchent la farine subventionnée d’atteindre la population-cible que sont les couches démunies. En fait, les fraudeurs exploitent une série de failles qui ont toujours existé dans le dispositif d’importation, de stockage et de vente en gros du blé tendre.  Ce qui a poussé certains minotiers à céder à la tentation de la fraude. Pour se faire plus de blé.

Les plus lus
DECONFINE DE CANARDCNSS / Ramid et Amekraz du PJD seront-ils les hôtes de la PJ ?

Décidément, les ministres PJD ont un sacré problème avec la sécurité sociale! Après le ministre d’Etat chargé...

La rédaction
23/6/2020
CANETON FOUINEURLes raisons d’une visite

Le ministre français de la Justice est reparti avec un nouvel accord signé par les autorités marocaines où elles s’engagent à accepter...

Jamil Manar
10/12/2020
CANETON FOUINEURLa santé en première ligne / Le nouveau ministère de la guerre

Dans le Maroc graduellement déconfiné où l’intendance sanitaire doit absolument suivre, se soigner du Covid-19...

Jamil Manar
16/5/2020
CANETON FOUINEURÇa disjoncte au Parlement

Sentant à plein nez les relents du clientélisme, les nominations opérées par les présidents des deux Chambres...

Jamil Manar
10/9/2020