Les profiteurs peu scrupuleux du Covid-19 sont légion et ils sévissent dans nombre de secteurs y compris celui...

Les profiteurs peu scrupuleux du Covid-19 sont légion et ils sévissent dans nombre de secteurs y compris celui de l’alimentaire dont la pandémie a dopé le chiffre d’affaires. Une enseigne du nom de «Vot'santé » a cédé à la tentation de gagner plus avec moins d’efforts en se faisant passer auprès du consommateur pour un «Poulet Fermier», le fameux beldi, alors qu’elle ne possède pas ce label agricole qui répond à des normes précises. La Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA) qui veille au grain malgré la difficulté du contexte a dénoncé cette pratique frauduleuse  dans  un communiqué rendu public le du 14 mai  où elle explique avoir été saisie par « plusieurs consommateurs au sujet d’une démarche commerciale d’une entité ou marque Vot’santé qui assurerait la livraison de poulets dits fermiers».

La FISA rappelle que « Vot'santé » a commis une infraction passible des pénalités prévues par les articles 37 et 38 de la loi n° 25-06 relative aux signes distinctifs d’origine et de qualité des denrées alimentaires agricoles et halieutiques. Interpoule va-t-il le déplumer ou lui couper les ailes ?

Les plus lus
CANETON FOUINEURMasques, gels hydroalcooliques, casaques, visières et autres dispositifs de désinfection.../Le Business de la propreté sans pratiques propres

Avec les produits alimentaires dont le coronavirus a dopé les ventes, les kits de protection sanitaire représentent...

Sabrina El Faiz
26.5.2020
Souk au corona

Casablanca continue de produire des covidés via ces clusters à haut risque que sont principalement les usines, ...

La rédaction
25.5.2020
CANETON FOUINEURRamadan en confinement / Comment les MRE se débrouillent

L’opération Marhaba, ce grand programme de retour au bercail de nombreux Marocains de l’étranger, pour y passer...

Sabrina El Faiz
21.5.2020
CANETON FOUINEURCes Marocains qui brillent à l'international / Slaoui, Belyamani, Kadri et les autres

La success story de Moncef Slaoui, loin d’être isolée, est celle de nombreux Marocains qui ont dû s’expatrier...

Jamil Manar
20.5.2020