CANETON FOUINEUR

Le Maroc s’apprête à vacciner sa population contre le Covid-19

Faut-il se prémunir contre les vaccins cocotte-minute?
La rédaction
12/12/2020 2:06

Alors que l’Europe vit encore au rythme du reconfinement et de moult restrictions, les autorités marocaines ont...

Alors que l’Europe vit encore au rythme du reconfinement et de moult restrictions, les autorités marocaines ont décidé de lancer avant la fin de l’année une vaste campagne de vaccination de la population contre le Covid-19.  Pour un vaccin produit en un temps record, le Royaume est-il allé vite en besogne ?

Une campagne d’envergure nationale de vaccination contre le Covid-19 va être lancée avant la fin de l’année. Ainsi en a décidé S.M le Roi Mohammed VI, à l’issue d’une réunion de travail qu’il a présidée  à Rabat lundi 9 novembre au Palais-Royal autour d’une équipe composée du chef du gouvernement, du conseiller royal Fouad Ali El Himma, du ministre de la Santé Khalid Aït Taleb, son collègue de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, le chef de la diplomatie Nasser Bourita et les patrons des différents corps de sécurité (armée, gendarmerie et police).  

Cette opération de vaccination « devra couvrir les citoyens âgés de plus de 18 ans, selon un schéma vaccinal en deux injections. La priorité sera notamment donnée aux personnels en première ligne, en l’occurrence, le personnel de santé, les autorités publiques, les forces de sécurité et le personnel de l’éducation nationale, ainsi qu’aux personnes âgées et vulnérables au virus, et ce, avant de l’élargir au reste de la population, lit-on dans un communiqué du cabinet royal diffusé à l’occasion.

Mais aucune précision officielle des autorités sanitaires sur les données nécessaires à son homologation avant son utilisation au Maroc. Le vaccin dont il est question est de fabrication chinoise,  mis au point par le laboratoire chinois Sinopharm. Le Maroc en recevra 10 millions de doses administrés en deux injections nécessaires à l’immunisation pour 5 millions de personnes pour avoir abrité sur son sol une partie des essais cliniques de phase 3 et fourni quelque 600 volontaires dont les résultats définitifs ne seront connus au demeurant que le 15 novembre… Apparemment, les résultats ont été jugés concluants : très peu d’effets secondaires et une efficacité remarquable. Les essais cliniques menés auprès de 50.000 personnes dans d’autres pays (Bahreïn, Emirats arabes unis, Argentine, Pérou) et en Chine se seraient révélés tout aussi encourageants.

A en croire le groupe pharmaceutique chinois, les résultats dépasseraient même les espérances. Eureka ! Mais au-delà de ces effets d’annonce marketing (une compétition féroce entre les différents est lancée), il est difficile de faire l'économie de certaines questions liées à l’efficacité réelle d’un vaccin produit en un temps record. Selon Sinopharm, son produit, qui coûte environ 1400 DH les deux doses, devrait assurer une protection contre le coronavirus pendant un à trois ans. Mais comment prétendre  garantir à l’avance une protection efficace pour un vaccin qui vient à peine de terminer les tests réglementaires ?  Pour le Maroc, la difficulté réside aussi dans la mise en place des conditions optimales de la conservation du vaccin  au moyen d'une chaîne du froid adaptée pour lui assurer la thermostabilité nécessaire. Une affaire de logistique qui a son importance, décisive pour l'efficience du vaccin... Est-ce-à-dire que le vaccin chinois et d’autres annoncés en même temps par des laboratoires occidentaux, notamment l’Américain Pfizer et l’Allemand Biotechn, permettront aux humains de retrouver la vie normale d’avant cette effroyable pandémie ?


Délire


Cela signifie-t-il la fin des masques de protection, de la distanciation sociale et autres mesures restrictives imposés par le coronavirus pendant l’apparition du virus en décembre 2019 à Wuhan en Chine? Pourrons-nous alors embrasser nos proches, nous rendre en restaurant ou dans les magasins et nous laisser porter par la foule sans crainte d’être contaminé ? Lorsque l’on sait que l’on ne crée pas un vaccin comme on fabrique une nouvelle ligne de vêtements  et que son élaboration requiert entre 10 et 15 ans, il est normal, voire légitime, de s'interroger quant à l'efficience  et la sécurité de cette première vague des vaccins  contre le Covid qui selon  le bilan du mardi 10 novembre a  touché plus de 51 millions de personnes à travers le monde et tué 1,27 million  d’individus.  

Selon les experts en la matière, il faut beaucoup de temps de « caractériser le pathogène et son mode de fonctionnement, de comprendre comment le corps organise sa défense, de reproduire au mieux cette défense artificiellement, de tester l'innocuité du nouveau médicament à grande échelle sur le long terme, d'assurer sa distribution de la manière la plus efficace et acceptable possible…». L’incident jugé grave provoqué chez un volontaire au Brésil par des tests de phase 3 du vaccin CoronaVac contre le Covid-19 développé par le laboratoire chinois Sinovac Biotech n’est pas de nature à rassurer les sceptiques…

Comme par hasard, ils ont trouvé le vaccin ? font observer ces derniers. La découverte rapide du vaccin anti-Covid a relancé du coup les théories du complot qui ont déjà circulé à grande échelle sur les réseaux sociaux. Les complotistes, dont les thèses ont le vent en poupe, n’ont pas arrêté de pester sur le Net en partageant des documents tendant à démontrer que le coronavirus a été planifié. Une vidéo devenue virale, partagée largement sur la toile, va encore plus lin dans le délire conspirationniste. A en croire cet enregistrement, le Covid serait une création de l’homme avec la complicité de l’Institut Pasteur et de Microsoft pour pousser les gouvernements à imposer une vaccination massive de leurs populations. L’objectif inavoué est diabolique : pouvoir tracer les moindres déplacements des êtres humains via l’injection à travers le futur vaccin de nanoparticules dans l’organisme. Pire encore, les méchants inventeurs du coronavirus, viseraient à travers leur plan machiavélique à tuer 80% des habitants de la planète en détruisant le système immunitaire des personnes vaccinées qui rendront l’âme en chopant le moindre petit virus…

La question de la réduction de la population mondiale, posée régulièrement dans les débats sur les changements climatiques a sans doute contribué à nourrir le doute sur l’origine de la pandémie et les intentions de ses créateurs supposés qui chercheraient à régler ainsi le problème de la surpopulation de la planète.

Toutes ces affirmations sont évidemment farfelues et mensongères, car ne reposant sur aucune preuve scientifique. L’écho favorable que rencontre le complotisme auprès d’un grand nombre d’internautes trouve principalement son origine dans la perte de confiance, à l’échelle planète, dans l’information officielle et les décideurs politiques. Le savoir alternatif, basé sur les fake news et la manipulation des faits, est désormais disponible sur le Web…

La vaccination contre le Covid-19 au Maroc ne risque pas de se heurter à un mouvement anti-vaccin fort comme celui existant en France. Mais les pouvoirs publics dans de nombreux pays ne manquent pas de moyens de pression pour pousser les citoyens réticents à se faire vacciner. Comme par exemple l’obligation de produire la preuve de la vaccination en vue de l’obtention d’un document administratif ou d’un visa. Voilà qui va encore conforter les sceptiques dans leurs croyances complotistes? Des thèses dont il leur encore plus difficile de s’en prémunir…

Les plus lus
L’offshoring menacé par l’ubérisation

La précarisation de l’emploi dans le secteur de l’offshoring, telle est la nouvelle promesse du ministre de...

Ahmed Zoubaïr
26/11/2020
CANETON FOUINEURBig Brother va-t-il nous sauver ?

Le Maroc opte pour le traçage numérique du coronavirus. Le projet est ambitieux mais il n’est pas facile à exécuter sur le terrain...

Jamil Manar
17/4/2020
CANETON FOUINEURLes derniers boniments de Moulay Hafid

Les coups d’esbroufe récurrents du ministre de l’Industrie sur le Made in Morocco dans le domaine médical commencent...

Jamil Manar
1/10/2020
CANETON FOUINEURCoronavirus : 7 activités pour mieux s’en sortir !

Les étalages ont été dévalisés, les souks pris d’assaut, les comptes en banque vidés… Il y a même des couples qui ne se supportent déjà ...

Sabrina El Faiz
23/3/2020