CANETON FOUINEUR

L’activité économique asphyxiée par la pandémie du Covid-19

Grande poussée de fièvre sur les prix
Jamil Manar
24/11/2021 23:25
L’enconbrement des ports a fait allonger les délais de livraison...

La crise sanitaire n’a pas fini de se transformer en crises multiformes sans précédent, qui ont provoqué des effets secondaires autrement...

La crise sanitaire n’a pas fini de se transformer en crises multiformes sans précédent, qui ont provoqué des effets secondaires autrement ravageurs : La pénurie des matières premières et la flambée des prix de divers produits de consommation, aggravée par la cherté de l’énergie et du fret.

De plus en plus salée, la facture payée par les consommateurs et les petits fournisseurs, au grand bonheur des spéculateurs qui contribuent à la rareté en surstockant. En plus des denrées alimentaires dont l’envolée des cours a érodé le pouvoir d’achat déjà faible des Marocains, la fièvre des prix a touché également la pâte à papier, le pétrole et bien d’autres matériaux qui entrent dans les chaînes de production comme l’aluminium ou certaines substances essentielles telles que les semi-conducteurs. La pénurie qui frappe les composants électroniques a perturbé l’économie mondiale et fait ralentir le fonctionnement de nombreuses filières à haute valeur ajoutée comme l’automobile. Dans les usines de Renault à Tanger et Casablanca, le rythme de production des voitures a baissé de manière significative faute d’approvisionnement normal du marché en semi-conducteurs. Ce n’est guère la joie chez les importateurs de voitures locaux qui affrontent de grandes difficultés d’approvisionnement avec des délais de livraison qui ne cessent de s’allonger.

En plus des voitures, les semi-conducteurs sont présents dans divers appareils comme les ordinateurs, les consoles de jeux vidéo, les smartphones, les téléviseurs, les avions, les machines à laver, les réfrigérateurs, les capteurs de température des climatiseurs, les panneaux solaires… Quelles sont les raisons de cette pénurie ? La première raison est liée d’abord à la complexité de production des semi-conducteurs qui passe par de nombreuses étapes réalisées dans des « fonderies », « fabs » ou encore usines de fabrication. Pour cela, des compétences humaines et techniques pointues sont incontournables. Par ailleurs, plusieurs années de recherche et développement sont nécessaires pour concevoir, développer, produire, commercialiser et assurer le service après-vente d'une seule gamme de semi-conducteurs.  Pour leur fabrication, il faut traiter du sable, le purifier, le liquéfier à 1 700 degrés pour obtenir des lingots de silicium, qui sont ensuite découpés en gaufrettes.  

Or, la fabrication des semi-conducteurs, comme bien d’autres matériaux et gadgets, est très concentrée en Asie, en particulier à Taïwan et en Corée du Sud où de nombreuses usines ont dû fermer leurs portes au printemps 2020 en raison de la pandémie. Pour autant, la crise sanitaire n’a pas fait réduire la demande mondiale en semi-conducteurs.  Bien au contraire.  Celle-ci a explosé dans des proportions exceptionnelles grâce à la hausse tout aussi exceptionnelle de la demande sur les appareils électroniques de toutes sortes grâce à la progression phénoménale du télétravail, l’instauration de l’école et les loisirs à la maison. Les entreprises ont également investi massivement dans les serveurs pour accompagner l’essor du travail à distance. Ce qui a provoqué une croissance exponentielle du business des casques audio et des écouteurs high-tech pour smartphones. Les divers objets connectés, comme les montres dont le business a généré pour 69 milliards de dollars en 2021, ont contribué à créer une grande tension sur le marché des semi-conducteurs. Rien à l'horizon n'indique un retour à la normale sur le marché mondial des approvisionnements. Surtout que le Covid a décidé, malgré la vaccination des populations, de faire de nouvelles vagues...

Semi-conducteurs ou le confort de vie

Découvert au XIXe siècle, le semi-conducteur est une substance, généralement un élément ou un composé chimique solide, qui peut conduire l'électricité dans certaines conditions mais pas dans d'autres, ce qui en fait un bon moyen de contrôler un courant électrique. En effet, ce dernier se comporte comme un commutateur marche/arrêt contrôlé électriquement et permet d’effectuer des calculs logiques fondamentaux. Un semi-conducteur n'est pas vendu comme tel dans les magasins. Pourtant, d’une manière très pragmatique, les semi-conducteurs nous aident à mener une vie confortable. Par exemple, les capteurs de température des climatiseurs sont fabriqués à l’aide des semi-conducteurs qui vont réguler la puissance en fonction de la température souhaitée. Ou encore, nos ordinateurs sont équipés de plusieurs semi-conducteurs pour éviter la surchauffe en actionnant le ventilateur intégré quand il le faut.

Demandez le papier!

La pénurie n’affecte pas seulement les secteurs technologiques. Elle frappe entre autres les industriels et les professionnels utilisant le papier. Ces derniers tirent aussi la sonnette d’alarme face à une pénurie qui frappe cette matière essentielle. Résultat : tous les produits dérivés de la pâte à papier, papiers hygiéniques, édition, papeterie, emballages…, sont touchés. En cause, les restrictions et les confinements, auxquels s’ajoute l’abattage de moins d'arbres. Résultat : les usines papetières ont tourné au ralenti, et la production de pâte à papier, base de la fabrication du papier et du carton, s’est effondrée. Les restrictions sanitaires font que des navires encombrent les ports en attendant leur chargement. Les transporteurs peinant à répondre à une demande très forte, les tarifs du fret ont grimpé en flèche (Ils ont été multipliés par 10, voire plus pour des trajets en direction de l’Europe et du Maroc). Tous ces facteurs se sont conjugués pour provoquer un allongement des délais de livraison pour des papiers particuliers. Le marché de la pâte représente entre 6 et 7 millions de tonnes produites par an. Certains experts évaluent le manque à gagner en termes de production pendant la crise sanitaire à quelque 1,5 million de tonnes. Selon l'indice canadien NBSK de référence, le prix de la pâte à papier a bondi de 60,6% entre juillet 2020 et juillet 2021, passant de 810 à 1.310 dollars par tonne, selon des chiffres de Pap' Argus, magazine de référence des marchés du papier et du carton, dans son bulletin de juillet 2021.

Les plus lus
CANETON FOUINEURLa commission Benmoussa est-elle devenue une marque ?

En plein confinement, la commission Benmoussa a accordé « le label CSMD » a une foultitude d’organismes et...

La rédaction
2/7/2020
CANETON FOUINEURSurgisphere quitte Internet...

Frappé de suspension, le site internet surgisphere.com n’est plus accessible depuis quelques jours ! Victime d’un...

La rédaction
14/6/2020
CANETON FOUINEURLe Polisario ou la nouvelle farce de frappe...

El Guergarat est à feu et à sang. Des missiles en rafale tombent sur cette zone tampon entre le Maroc et la Mauritanie...

La rédaction
28/1/2021
CANETON FOUINEURLe recyclage de Abdellatif Maazouz

Comme prévu, l’Istiqlalien Abdellatif Maazouz a été élu, mercredi 22 septembre, président de la région Casablanca-Settat...

La rédaction
23/9/2021