CANETON FOUINEUR

Accord entre l'occupant israélien le mouvement de résistance Hamas

Hamas maître du jeu
29/11/2023 23:59
Scène de joie après la libération de détenus palestiniens.

Hamas a annoncé dans la soirée du mercredi 29 novembre la disponibilité d’échanger tous les soldats israéliens détenus en otage contre...

Hamas a annoncé dans la soirée du mercredi 29 novembre la disponibilité d’échanger  tous les soldats israéliens détenus en otage contre tous les prisonniers palestiniens estimés à près de 8.000 personnes.

L’accord conclu entre l’État terroriste sioniste et le mouvement de résistance palestinien Hamas prévoit la libération d’un otage pour trois prisonniers palestiniens. Il prévoit ainsi l’échange de 50 otages contre 150 prisonniers détenus en Palestine occupée.  Jusqu’ici 39 détenus palestiniens ont été libérés  parmi lesquels figurent 6 femmes adultes et 33 mineurs. Là où l’on voit que l’oppresseur israélien n’épargne aucune tranche de la population palestinienne, enfants comme adultes, qu’il jette en prison souvent sans procès, sur la base d’une simple mesure administrative. L’ arbitraire dans toute sa splendeur ! Les mineurs palestiniens sont condamnés pour de faux délits: jets de cailloux sur la soldatesque israélienne ou apologie de la résistance considérée comme apologie du terrorisme par l’occupation !  
Le plus jeune détenu  s’appelle Adam Abouda Hassan Gheit. L’adolescent de 14 ans est originaire de Jérusalem-Est, occupée et annexée illégalement par Israël. Il a été arrêté en mai dernier pour « sabotage (…), agression contre un agent de police et jet de pierres ». Quand le colonisateur ne tue pas les Palestiniens, il les emprisonne dans des conditions horribles pour avoir osé exprimer leur rejet de l'occupation et ses abus...  La plus âgée des libérés de l’accord est une femme de 59 ans, Hanan Salah Abdallah Barghouti. Elle a été arrêtée en septembre pour des « activités liées au Hamas, dont des transferts d’argent ». « La situation des femmes prisonnières ne cesse d’empirer depuis le 7 octobre. Nous sommes isolées, dans nos cellules, nous ne sortons que pour aller prendre nos douches. Nous n’avons plus accès à la cantine, donc très peu de nourriture », a-t-elle déploré auprès de France Info.
L'accord, négocié par le Qatar sous l’égide  des États-Unis et de l'Égypte et entré en vigueur vendredi  24 novembre , prévoit quatre jours de trêve, le passage de l'aide humanitaire à Gaza et la libération de 50 otages, sur les plus de 200 encore retenus à Gaza, et de 150 prisonniers palestiniens détenus en Israël.
Le mouvement de résistance Hamas  a annoncé  toutefois  « chercher à prolonger la  trêve au-delà des quatre jours » pour permettre de libérer  le maximum de prisonniers palestiniens. Ce que Benyamin  Netanyahou, dos au mur et sous pression des familles des otages, s’est résigné à accepter tout en menaçant les Palestiniens de la reprise de sa guerre génocidaire à Gaza. Le  boucher de Tel Aviv, qui  a débarqué dimanche 26 novembre dans l’enclave ravagée, sait que la fin de son agression criminelle signifie sa fin politique…Alors, il cherche à prolonger son carnage des enfants et des femmes  gazaouis…Quel courage !

Les plus lus
CANETON FOUINEURLa commission Benmoussa labellise un raout virtuel sur le business des déchets !

Dans le contexte de la crise sanitaire qui prévaut toujours, les wébinaires continuent à être «labellisés»...

La rédaction
22/9/2020
CANETON FOUINEURHassan Derham déclare la guerre au clan Ould Errachid

Le nabab du Sahara, en difficulté sur plusieurs fronts après avoir perdu ses appuis dans l’establishment, s’est signalé récemment par un...

Jamil Manar
13/10/2022
CANETON FOUINEURL'UNRWA pleure ses collaborateurs

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a rendu hommage, lundi 30..