La rédaction
19/11/2020 13:38

Les laboratoires d’analyses médicales, autorisés à faire des tests Covid-19, continuent à sévir en se rendant...

Les laboratoires d’analyses médicales, autorisés à faire des tests Covid-19, continuent à sévir en se rendant coupable de multiples dérives. Attirés par l’appât du gain qui les fait saliver plus que de raison, certains labos vont même jusqu’à manipuler les résultats des tests en répondant à de « nouvelles prestations » qui ne sont pas incluses dans le cahier des charges établi par le ministère de la Santé : une attestation de négativité sans faire de prélèvement nasal ou sanguin pour ceux qui ont par exemple un vol urgent à prendre ou de positivité pour les candidats un peu filous sur les bords désireux par exemple de se taper des congés payés en jouant aux covidés imaginaires… Alerté déjà par ces pratiques peu orthodoxes qui faussent les données épidémiologiques, le ministère de la Santé avait déjà en octobre l’agréments à 5 laboratoires privés à Rabat, Fès et El Jadida.

Le retrait de l’autorisation est une petite sanction en regard des forfaits commis qui relèvent du pénal. La même clémence bénéficie à certaines cliniques qui exigent, caméras cachées  à l’appui, un droit d’entrée entre 60.000 et 70.000 DH cash ( voir le Canard Libéré n° 624 ) pour faire admettre en réanimation un patient Covid. Sans compter le montant des  frais liés aux actes médicaux à proprement parler.Les cliniciens et les biologistes, qui profitent de la crise sanitaire et de la détresse des malades pour les truander, sont-ils immunisés définitivement contre les poursuites judiciaires ?

Les plus lus
CANETON FOUINEURLes frontières vraiment fermées ?

Les frontières sont fermées. Mais pas pour tout le monde. Il est possible de voyager à l’étranger en recourant aux jets privés...

19/1/2022
CANETON FOUINEURAuto Hall modernise le marché des véhicules d’occasion

Il fallait y penser et le groupe Auto Hall l’a fait. Lancer une filiale dédiée aux véhicules d'occasion multimarques...

La rédaction
14/4/2021
CANETON FOUINEURLa COP est pleine pour le maire de Marrakech

Le juge d'instruction près la cour d'appel de Marrakech a décidé, mercredi 3 mars, de transférer le dossier du maire islamiste...

La rédaction
11/3/2021
CANETON FOUINEURLes call centers du Maroc réclament leur part du gâteau du Fonds spécial Covid-19/Une rapacité sans appel

Toute honte bue, les pontes de la Relation Client ont revendiqué une prime sur l’exploitation de leurs télétravailleurs...

Jamil Manar
18/6/2020