La création d’un e-dirham est envisagée sérieusement par Bank Al-Maghrib (BAM) alors que le patron de cette institution...

La création d’un e-dirham est envisagée sérieusement par Bank Al-Maghrib (BAM) alors que le patron de cette institution avait décrété il y a quelques années l’interdiction de la monnaie virtuelle au Maroc qu’elle avait qualifiée d’instrument spéculatif ! « Selon la théorie économique, le Bitcoin n’est pas une monnaie », avait déclaré, sûr de lui, Abdellatif Jouahri, lors de la traditionnelle conférence de presse qui fait suite au conseil du BAM, tenu le mardi 19 décembre. Et d'expliciter sa pensée de banquier figé dans ses dogmes : « C’est un instrument hautement spéculatif. La meilleure preuve en est des hackers qui sont en train d’attaquer de façon invraisemblable les plateformes avec des pertes importantes », avait-il ajouté sur un ton sentencieux. Qu’est-ce qui a changé depuis pour que M. Jouahri change d’avis ? La progression inévitable des monnaies digitales et la montée fulgurante du Bitcoin qui a battu tous les records, sans doute. À défaut de pouvoir lutter contre la cryptomonnaie qui a l’air moins d’un effet de mode que d’une tendance lourde, il vaut mieux s’adapter à ce nouveau monde en gestation qui comme le covid n’en finit pas de muter…

Les plus lus
CANETON FOUINEURRadioscopie d’une négligence coupable

Le décès de Salaheddine El Ghomari dans des circonstances sujettes à caution montre clairement l’indigence du Maroc...

Ahmed Zoubaïr
24/12/2020
CANETON FOUINEURSurgisphere quitte Internet...

Frappé de suspension, le site internet surgisphere.com n’est plus accessible depuis quelques jours ! Victime d’un...

La rédaction
14/6/2020
CANETON FOUINEURNaissance d’une quête douloureuse

Il est des histoires bouleversantes qui empoisonnent la vie de leurs victimes. C’est le cas de Brahim Kermaoui qui fait partie...

Jamil Manar
11/2/2021
CANETON FOUINEURDavid Fisher, le Sahraoui

Après avoir présenté, samedi 12 décembre, lors d’un point de presse, la carte du Maroc incluant le Sahara dans la foulée...

La rédaction
24/12/2020