La création d’un e-dirham est envisagée sérieusement par Bank Al-Maghrib (BAM) alors que le patron de cette institution...

La création d’un e-dirham est envisagée sérieusement par Bank Al-Maghrib (BAM) alors que le patron de cette institution avait décrété il y a quelques années l’interdiction de la monnaie virtuelle au Maroc qu’elle avait qualifiée d’instrument spéculatif ! « Selon la théorie économique, le Bitcoin n’est pas une monnaie », avait déclaré, sûr de lui, Abdellatif Jouahri, lors de la traditionnelle conférence de presse qui fait suite au conseil du BAM, tenu le mardi 19 décembre. Et d'expliciter sa pensée de banquier figé dans ses dogmes : « C’est un instrument hautement spéculatif. La meilleure preuve en est des hackers qui sont en train d’attaquer de façon invraisemblable les plateformes avec des pertes importantes », avait-il ajouté sur un ton sentencieux. Qu’est-ce qui a changé depuis pour que M. Jouahri change d’avis ? La progression inévitable des monnaies digitales et la montée fulgurante du Bitcoin qui a battu tous les records, sans doute. À défaut de pouvoir lutter contre la cryptomonnaie qui a l’air moins d’un effet de mode que d’une tendance lourde, il vaut mieux s’adapter à ce nouveau monde en gestation qui comme le covid n’en finit pas de muter…

Les plus lus
CANETON FOUINEURVotre passeport sanitaire, s’il vous plaît !

Le passeport sanitaire est-il le sésame qui ouvrira les destinations touristiques fermées à cause du Covid...

La rédaction
22/4/2021
CANETON FOUINEURUne affaire de sous : Sous-traitance, sous-rémunération, sous-protection...

La tragédie de l’atelier de textile « clandestin » de Tanger, qui n’est pas aussi clandestin que ça, projette une lumière...

Ahmed Zoubaïr
18/2/2021
CANETON FOUINEURCas d’infection humaine au H10N3 en Chine

La Chine a signalé, mardi 1er juin, un premier cas mondial chez l’être humain de grippe aviaire H10N3,...

La rédaction
3/6/2021
CANETON FOUINEURLes facettes inesthétiques d’une chirurgie

Dans la course folle à la perfection du corps, pas de limite éthique qui vaille. Ceux qui sont prêts à tout pour soigner leur paraître...

Ahmed Zoubaïr
25/2/2021