Une équipe de la CGEM a profité de la nonchalance du confinement général pour pondre en catimini une «proposition...

Une  équipe de la CGEM a profité de la nonchalance du confinement général pour pondre en catimini  une «proposition d’un cadre juridique au télétravail» en 21 articles. L'initiative est louable, sauf qu'elle a été menée  sans aucune concertation avec les autres partenaires sociaux notamment  les syndicats. Or, le télétravail, que la pandémie du Covid-19 a  dopé aux quatre coins du monde, est une question  censée être proposée et débattue par les partenaires sociaux avant de faire l’objet d’un accord tripartite.

Le code du télétravail de la CGEM, censé demeurer confidentiel, ne manquera pas de provoquer la colère des syndicats qui, le moment venu, crieront immanquablement au scandale. En effet, l’article 21 stipule que «  la présente loi entre en vigueur dès sa publication au Bulletin officiel ». Pour les concepteurs de ce code, l’affaire est donc déjà pliée… Au télétravail !

Les plus lus
CANETON FOUINEURLe gouvernement se déjuge

Sous la pression de l’opinion publique et devant le tollé général soulevé par le projet de loi très controversé 22.20...

La rédaction
10/5/2020
CANETON FOUINEURPourquoi le PJD se sent visé

En refusant le projet de révision du quotient électoral qui a emporté l’adhésion de la majorité des partis, les...

Ahmed Zoubaïr
15/10/2020
CANETON FOUINEURLe Maroc espionne-t-il ses journalistes ?

Les autorités marocaines ont beau mettre au défi Amnesty International pour lui fournir la preuve de ses accusations...

Jamil Manar
16/7/2020
CANETON FOUINEURLe Chabab Mohammedia dans la cour des grands

Les feux d’artifice ont illuminé toute la nuit le ciel de Mohammedia dans un concert de klaxons de voitures...

La rédaction
15/10/2020