Dans un contexte de renchérissement des produits énergétiques et des denrées alimentaires de base et d'inflation, provoqués par la guerre...

Dans un contexte de renchérissement des produits énergétiques et des denrées alimentaires de base et d'inflation, provoqués par la guerre de Poutine en Ukraine, la décision des autorités indiennes d’interdire l’exportation de leur blé ajoute à l’inquiétude. En effet, cette décision est de nature à accentuer les pénuries qui frappent ce produit essentiel qui entre dans l’alimentation d’une bonne partie de la population mondiale.  

Deuxième producteur de blé au monde, l'Inde a annoncé samedi 14 mai son intention d’interdire les exportations de blé, sauf autorisation spéciale du gouvernement. Une décision justifiée par la baisse de sa production provoquée notamment par des vagues de chaleur extrêmes. New Delhi, qui s'était auparavant engagé à approvisionner en blé les pays fragiles jusqu’ici dépendants des livraisons d'Ukraine, a expliqué vouloir assurer la sécurité alimentaire de sa population de 1,4 milliard d'âmes. La guerre des greniers à blé a déjà commencé sur fond d’explosion des prix et d’une famine qui menace une partie de la planète.

Les plus lus
CANETON FOUINEURLes professionnels brisent la glace

Secteur-clé de l’économie nationale, le bâtiment s’enlise dans la crise, et pas seulement à cause de la baisse drastique de la demande...

Ahmed Zoubaïr
11/3/2021
CANETON FOUINEURNabila Rmili, une maire qui se mouille

Alors que le Maroc est confronté au stress hydrique dans un contexte d’inquiétude générale face au retard des pluies qui pourrait...

22/9/2022
CANETON FOUINEURFaire front et jouer franc !

Les informations au sujet de l’évolution de la pandémie covid-19 se développent et inondent l’ensemble des média. C’est à la fois une ...

Abdeslam Seddiki
28/3/2020