CANETON FOUINEUR

Le PJD à l’approche des législatives

La stratégie du mensonge
Ahmed Zoubaïr
20/5/2021 2:12
Mustapha Ibrahimi, chef du groupe parlementaire des islamistes à la première Chambre.

A l’approche des élections législatives prévues pour le 8 septembre prochain, le PJD commence à perdre son sang-froid...

A l’approche des élections législatives prévues pour le 8 septembre prochain, le PJD commence à perdre son sang-froid en répandant des mensonges sur son principal adversaire politique. Preuve, le communiqué, daté du 17 mai 2021, plein de contre-vérités signé par le chef du groupe parlementaire des islamistes à la première Chambre  Mustapha Ibrahimi. Manquant de courage politique et de courage tout court, ce dernier a évité soigneusement de citer nommément la personne et le parti visés par ses élucubrations que sont Aziz Akhannouch et le RNI. Dans son charabia en arabe, il cite pêle-mêle la fausse affaire de 1700 milliards de centimes (17 milliards de DH) qui aurait profité au groupe pétrolier Afriquia, propriété de Aziz Akhannouch. Comme marge bénéficiaire réalisé par Afriquia depuis la libéralisation du secteur en 2017, avouez que c’est très exagéré. Mais qu’importe ! M. Idrissi s’est caché derrière une soi-disant enquête parlementaire réalisée sur ce dossier.  En fait, il s’agit d’une fake news fuitée dans certains médias qui l’ont relayée sans aucun recoupement. Devinez qui en est l’auteur ? Le président de la Commission des finances et député-maire PJD de Meknès, Abdellah Bouanou, voyons !  Pas besoin d’expliquer plus pour comprendre les arrière-pensées de cette grosse tromperie érigée par les islamistes en arme politique contre M. Akhannouch dans le but inavoué de le discréditer aux yeux de l’opinion dans la prochaine compétition électorale  et leur ouvrir un grand boulevard pour que le pays en prenne encore pour un troisième mandat PJD. C’est sur le terrain de la calomnie que Al Othmani et ses amis espèrent se maintenir encore au pouvoir où ils n’ont, à l’inverse de M. Akhannouch et des ministres RNI, aucun bilan en 10 ans de gouvernement à faire valoir au bénéfice de la population au nom de laquelle ils osent s’exprimer. Et dire que les islamistes brandissent l’étendard de la sincérité, de la morale et de la probité. Les masques sont tombés pour la énième fois.

Par ailleurs, le porte-parole islamiste au Parlement a évoqué dans son manifeste pathétique la dernière arme que le PJD compte utiliser pour barrer au RNI la route de la conduite du prochain gouvernement : l’association Joud attribuée au Rassemblement et que le PJD et les partis de l’opposition, cette conjuration des opportunistes des portefeuilles, ont tenté de monter récemment en épingle en vue de stigmatiser encore son leader devenu clairement l’homme à abattre.  

On attendait en revanche de Mustapha Ibrahimi de faire preuve de plus de transparence en abordant le sujet de la charité politico-électorale dont le PJD et son bras idéologique le MUR sont les premiers bénéficiaires. C’est avec des associations comme Assalam ou Al Hidn, au nombre de plus 3.000 à travers le pays, que les islamistes, en faisant leur miel électoral de la détresse sociale des plus démunis, ont réussi à conquérir le pouvoir aussi bien gouvernemental que communal. On ne vote pas PJD pour son programme politique ni pour ses compétences gestionnaires. Il n’en a pas. On donne sa voix au PJD pour sa capacité phénoménale à mobiliser les femmes des couchés défavorisées, les principales cibles du caritatif islamiste, qui deviennent les obligées de leurs bienfaiteurs intéressés le jour du vote. Au PJD, rien n’est gratuit. Pauvres islamistes !  Les gesticulations de ces nouveaux guignols de l’infox à l’approche des élections nous renseignent plus sur leur état d’esprit qui ne doit pas être au beau fixe. Ils ont tellement pris goût au confort du pouvoir qu’ils veulent absolument s’y maintenir. Par tous les moyens. Y compris par le mensonge et la mystification. Mais ce n’est plus possible d’insulter l’intelligence des Marocains…

Les plus lus
L’ENTRETIEN À PEINE FICTIFAbdellatif Kabbaj, président de la FNT : C’est la peine-sion complète

Une équipe du Canard a interrogé le président de la Fédération nationale du tourisme (FNT) Abdellatif Kabbaj sur la situation désastreuse du

Saliha Toumi
CANETON FOUINEURCes Marocains qui rechignent de passer à la caisse...

Ils sont très peu nombreux les Marocains qui ont déclaré jusqu’ici leurs employés à domicile auprès de la CNSS...

Ahmed Zoubaïr
9/7/2020
CANETON FOUINEUR La rentrée scolaire 2020-2021 tourne au psychodrame / Amzazi mis au piquet !

Entre les cours à distance préconisés par l'Éducation nationale comme principal mode d'apprentissage...

Ahmed Zoubaïr
26/8/2020
CANETON FOUINEURFaut-il se prémunir contre les vaccins cocotte-minute?

Alors que l’Europe vit encore au rythme du reconfinement et de moult restrictions, les autorités marocaines ont...

La rédaction
12/12/2020