Brahim Diaz, un atout pour les Lions de l'Atlas.

Après une hésitation qui a duré plusieurs mois, Brahim Diaz a finalement fait son choix. Ce sera le Maroc dont il a décidé de porter...

Après une hésitation qui a duré plusieurs mois, Brahim Diaz a finalement fait son choix. Ce sera le Maroc dont il a décidé de porter le maillot, mettant ainsi fin à un long suspense. Né en Espagne d’un père marocain et d’une mère espagnole, le jeune milieu offensif du Real Madrid de 24 ans dont la FIFA vient de valider le changement de nationalité, figurera dans la liste des Lions de l'Atlas pour les rencontres amicales face à l’Angola et la Mauritanie lors de la prochaine trêve. Si les responsables de la FRMF ont déployé des trésors d’énergie et de charme pour convaincre le madrilène de choisir son pays d’origine, rien véritablement de tel du côté  de leurs homologues espagnols qui  n'ont pas montré qu’ils tiennent à ce que Diaz joue pour la Rioja. Tout le contraire de son compatriote Lamine Yamal pour lequel   la fédération espagnole a bataillé pour qu’il reste dans le giron du football ibérique. D’où sa réaction qui serait  empreinte de colère et de dépit? Diaz pour le Maroc, Yamal pour l’Espagne. Match nul entre deux grands pays voisins et amis  unis par une communauté de destin, l'amour du football et la coupe du monde 2023...

Les plus lus
CANETON FOUINEURFaux témoins et vrais escrocs

La mafia de spoliation foncière qui sévit depuis des années à Settat, appuyé par un réseau de complicités locales, est en train de vivre...

Laïla Lamrani
29/9/2023
CANETON FOUINEURSale temps pour les journalistes indépendants

La répression continue de s'abattre sur les journalistes algériens indépendants qui osent dénoncer les micmacs du régime militaire fébrile..

6/4/2023
CANETON FOUINEURLes turpitudes diplomatiques de Macron continuent

La France n’a plus d’ambassadeur dans les deux principaux pays du Maghreb : le Maroc et l’Algérie. Deux drôles d’affaires sont venues...

CANETON FOUINEURLes nouveaux défis de la souveraineté

Les nihilistes vous diront sur un ton se voulant convaincant que le Maroc, ce pays des paradoxes par excellence, n’a pas fait grand-chose...

Jamil Manar
17/11/2022