Laïla Lamrani
A la médina, les dégâts ne sont pas négligeables...

Le séisme qui a frappé le Haut-Atlas le 8 septembre 2023 n’a pas épargné le patrimoine de la vieille médina de Marrakech. Un quartier...

Le séisme qui a frappé le Haut-Atlas le 8 septembre 2023 n’a pas épargné le patrimoine de la vieille médina de Marrakech. Un quartier historique, Riad Zitoune, a particulièrement  payé un tribut assez lourd à cette catastrophe naturelle. Ont été endommagées  les fondations d’un nombre non négligeables d'habitations traditionnelles, ainsi que plusieurs  riads, hôtels  de charme très prisés par les touristes tout au long de l’année. Ces constructions en pisé ont fortement  vacillé sur leurs fondations. Murs porteurs, plafonds et autres poutres n’ont pas non plus résisté à la violence des secousses qui ont compromis  la stabilité structurelle des constructions.

Musée de Dar Si Saïd

Certaines familles, faute de logement de substitution, continuent toutefois à habiter leurs maisons malgré les risques de leur effondrement. Idéalement situé à proximité de Jemaa El Fna, le quartier Riad Zitoune n’est pas un quartier quelconque. Architecture traditionnelle, murs en pisé, mosaïques coloré, fontaines et  balcons en bois sculpté, les lieux offrent une belle immersion dans le vieux Marrakech. Ce quartier offre une atmosphère paisible et relaxante qui tranche  avec l’effervescence et le brouhaha de la place Jamaa El fna; c’est un endroit idéal pour flâner, prendre des photos et découvrir certaines facettes de la culture traditionnelle du pays. Ici, on peut siroter dans un café un bon thé à la menthe  accompagné de gâteaux marocains, savourer un plat traditionnel dans un restaurant typique et s’offrir des souvenirs dans une échoppe. Fort de sa valeur historique et culturelle, Riad Zitoune représente l’âme de Marrakech. C’est au cœur de ce quartier que se trouve le musée Dar Si Saïd hébergé dans  l’ancien palais construit au début du 19ème siècle.  Situé à quelques pas du palais El Bahia, Ce joyaux architectural abrite une collection impressionnante d’objets traditionnels : bijoux, poterie, tissu et armes. Les missions d’expertise des bâtiments historiques, cerclés par des échafaudages, sont toujours en cours. Si certains monuments sont déjà ouverts au public, ce n’est pas le cas de Dar Si Saïd dont les travaux de restauration sont estimés à six mois au moins.

Les plus lus
CANETON FOUINEURLe Covid sort-il de la plage ?

Dans la stratégie gouvernementale antivirus, pas le moindre symptôme d’une quelconque poussée d’amateurisme...

Jamil Manar
14/4/2021
CANETON FOUINEURUne femme de biens contestée par les siens

La présidente de Diana Holding est impliquée dans une affaire troublante : La falsification de signature du fondateur...

‍Le Canard
14/1/2021
CANETON FOUINEURDémolition de la villa Mauvillier / Nouveau coup de massue sur la mémoire de Casablanca

C’est l’histoire d’une métropole dont le patrimoine n’arrête pas d’être assassiné par une rapacité immobilière...

Sabrina El Faiz
19/6/2020