Les mesures sanitaires pour enrayer la propagation du Covid-19 sont en train de gripper l’économie mondiale, les marchés boursiers ...

Les mesures sanitaires pour enrayer la propagation du Covid-19 sont en train de gripper l’économie mondiale, les marchés boursiers subissant leur pire descente aux enfers depuis la crise financière de 2008.

Un traitement médical contre le coronavirus ne pouvant être disponible pas avant l’été ou le début de l'automne,  selon le vice-président US Mike Pence, la maladie est donc promise à une propagation accrue à travers le monde. En l’absence dans l’immédiat d’un vaccin efficace, l’épidémie continue à toucher des pays jusqu’ici épargnés dans les cinq continents, comme le Maroc qui semblait épargné jusqu’à ce lundi 2 mars dans la soirée quand un communiqué du ministère de la Santé annonça brutalement la terrible nouvelle :  la fin de l’exception épidémiologique marocaine par un Marocain revenu infecté d’Italie.  

Cette mondialisation de l’épidémie, qui domine l’actualité depuis plusieurs mois, a entraîné la réduction des déplacements dans les pays touchés et fait dévisser les places financières internationales. Résultat : le monde est en état d’alerte maximale avec un durcissement des contrôles aux frontières. La psychose est à son paroxysme.  

Par mesure de sécurité, les pouvoirs de plusieurs pays européens ont également interdit les rassemblements publics tout en soumettant les hôpitaux et les établissements scolaires à des mesures de prévention draconiennes.  

Depuis le début de l’épidémie, les économistes se sont montrés prudents dans leurs prévisions, mais, le niveau d’inquiétude est monté d’un cran depuis que les nouveaux cas de contamination continuent d’augmenter dans de nouveaux pays sources de propagation pendant que la Chine enregistre une diminution quotidienne des infections  : Corée du Sud, Italie, Iran.  Un premier décès a été enregistré aux Etats-Unis samedi 29 février : il s’agit d’un homme âgé d’une cinquantaine d’années, qui a succombé au virus dans l’Etat de Washington. Un Américain était déjà mort début février des suites du Covid-19, à Wuhan, en Chine.

Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), se croire à l’abri de la maladie serait une « erreur fatale ». Autrement dit, aucun pays ne peut prétendre y échapper. «Le virus ne respecte pas les frontières», avait indiqué jeudi 27 février le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus qui depuis l’apparition du virus s’est distingué par ses déclarations contradictoires tantôt rassurantes, tantôt alarmantes, donnant l’impression qu’il n’a pas pris la pleine mesure de la menace que représente la maladie. La vitesse avec laquelle se répand le virus laisse croire que nous sommes à la veille d’une pandémie, voire déjà dans ce cas de figure. Le développement de foyers actifs de Covid-19 hors de son premier foyer d’apparition qu’est la Chine pourrait avoir mis fin aux espoirs de contenir l’épidémie à l’intérieur des frontières du pays où elle a pris naissance.  

Pour sa part, la directrice du Fonds monétaire international (FMI) a affirmé dimanche 1er mars que le coronavirus mettait « en péril » la reprise de l'économie mondiale lors d'une réunion du G20 à Ryad. 

« Le virus Covid-19, une urgence sanitaire mondiale, a perturbé l'activité économique en Chine et pourrait mettre en péril la reprise » a déclaré Kristalina Georgieva devant les ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales des vingt premières économies dans la capitale saoudienne. En janvier, le FMI avait prédit une croissance globale de 3,3 % pour 2020, contre 2,9% en 2019. Lors du sommet à Ryad, Mme Georgieva a affirmé que l'impact de l’épidémie sur la croissance serait d'environ 0,1 point. La décroissance serait-elle en marche ?

Les plus lus
CANETON FOUINEURFaire front et jouer franc !

Les informations au sujet de l’évolution de la pandémie covid-19 se développent et inondent l’ensemble des média. C’est à la fois une ...

Abdeslam Seddiki
28/3/2020
CANETON FOUINEURCoronavirus : 7 activités pour mieux s’en sortir !

Les étalages ont été dévalisés, les souks pris d’assaut, les comptes en banque vidés… Il y a même des couples qui ne se supportent déjà ...

Sabrina El Faiz
23/3/2020
CANETON FOUINEURAnnulations et reports des événements: Le Maroc a peur...

Tous les événements de masse, qu’ils soient à caractère culturel ou sportif ou politique sont reportés ou carrément ...

Sabrina El Faiz
6/3/2020
CANETON FOUINEURLe confinement général mis en examen / Stratégie efficace ou escroquerie sanitaire ?

Le non-confinement choisi par certains pays comme la Suède et les Pays-Bas apporte de l’eau au moulin des contempteurs...

Ahmed Zoubaïr
11/6/2020