Sous la pression de l’opinion publique et devant le tollé général soulevé par le projet de loi très controversé 22.20...

Sous la pression de l’opinion publique et devant le tollé général soulevé par le projet de loi très controversé 22.20 criminalisant l’usage jugé politiquement incorrect des réseaux sociaux comme l’appel au boycott des marques commerciales, le gouvernement à faire marche arrière en le retirant tout bonnement du circuit. Le plus cocasse dans cette histoire c’est que l’ensemble des partis de la majorité, à commencer par le parti-locomotive le magnifique PJD,  a pris ses distances après l’éclatement du scandale de ce texte mystérieux adopté pourtant en conseil de gouvernement en dénonçant  via des communiqués  son caractère attentatoire à la liberté d’expression ! Cette démarche relève pour le moins de la schizophrénie politique : La majorité gouvernementale qui a validé en catimini ce texte de loi curieux est sortie ensuite du bois pour le condamner. Mieux, le gouvernement, empêtré dans ses contradictions kafkaïennes, a annoncé  le report de l’examen d’un texte qu’il a pourtant bel et bien concocté !

Les plus lus
CANETON FOUINEURQuand Ouahbi crache sur la ministrabilité

Devinez qui a accepté de faire partie du futur gouvernement dont le chef désigné Aziz Akhannouch a annoncé les composantes mercredi 22...

La rédaction
23/9/2021
CANETON FOUINEURLes partenaires font bouger les lignes…

L’adoption d’une déclaration pour la convention collective dans l’offshoring au Maroc annonce une nouvelle ère...

Ahmed Zoubaïr
15/7/2021
CANETON FOUINEURQui remportera la coupe du monde des injections ?

La courbe de la mortalité due au coronavirus à l’échelle planétaire lors des premières semaines de 2020...

La rédaction
25/2/2021
CANETON FOUINEURCirculez, il y a beaucoup à avoir…

La question de la gestion et de la valorisation des déchets commence à gagner du terrain au Maroc. Enjeu écologique...

Jamil Manar
9/4/2021