Sous la pression de l’opinion publique et devant le tollé général soulevé par le projet de loi très controversé 22.20...

Sous la pression de l’opinion publique et devant le tollé général soulevé par le projet de loi très controversé 22.20 criminalisant l’usage jugé politiquement incorrect des réseaux sociaux comme l’appel au boycott des marques commerciales, le gouvernement à faire marche arrière en le retirant tout bonnement du circuit. Le plus cocasse dans cette histoire c’est que l’ensemble des partis de la majorité, à commencer par le parti-locomotive le magnifique PJD,  a pris ses distances après l’éclatement du scandale de ce texte mystérieux adopté pourtant en conseil de gouvernement en dénonçant  via des communiqués  son caractère attentatoire à la liberté d’expression ! Cette démarche relève pour le moins de la schizophrénie politique : La majorité gouvernementale qui a validé en catimini ce texte de loi curieux est sortie ensuite du bois pour le condamner. Mieux, le gouvernement, empêtré dans ses contradictions kafkaïennes, a annoncé  le report de l’examen d’un texte qu’il a pourtant bel et bien concocté !

Les plus lus
CANETON FOUINEURCeux qui soignent bien leur business...

C’est une aubaine inespérée pour les activités médicales directement corrélées au Covid-19 comme les cliniciens...

Jamil Manar
5/11/2020
CANETON FOUINEURL’affaire Lalla Mimouna révèle les conditions de travail désastreuses des ouvrières agricoles / Une tragédie marocaine

Au-delà de la violation manifeste du protocole sanitaire par les patrons de la station de conditionnement de la...

Ahmed Zoubaïr
25/6/2020
CANETON FOUINEURSept clés pour la relance

La crise économique que connait le pays, suite à une crise sanitaire inédite, interpelle tout un chacun. Elle nous invite à une réflexion...

Abdeslam Seddiki
25/4/2020
DECONFINE DE CANARDMaroc Leasing certifié

Dans une démarche résolument orientée vers l’amélioration continue de ses services, Maroc Leasing,...

La rédaction
14/9/2020