Les mosquées réouvriront progressivement leurs portes aux prières collectives mercredi 15 juillet sur l’ensemble...

Les mosquées réouvriront progressivement leurs portes aux prières collectives mercredi 15 juillet sur l’ensemble du territoire national. Annoncée mardi par le ministère des Habous et des affaires islamiques, cette mesure, qui exclut pour le moment la prière du vendredi,  tiendra cependant en compte  de la situation épidémiologique locale et les conditions de contrôle sanitaire qui seront gérées par des commissi

ons  à l’entrée des mosquées. Autrement dit, seuls les lieux de prières situés dans des zones jugées stables sur le plan sanitaire seront autorisés à recevoir les fidèles. Ces derniers ont accueilli avec un grand soulagement cette nouvelle qu’ils attendaient depuis longtemps, n’hésitant pas à exprimer leur incompréhension sur les réseaux sociaux quant au maintien de la fermeture des « maisons de Dieu » alors que les pouvoirs publics ont autorisé dès le 25 juin la majorité des lieux publics (cafés, restaurants, plages, hammams, clubs de sport) à relancer leur activité.   Ce qui a poussé un groupe de Marocains à adresser récemment une lettre ouverte au Premier ministre Saad Eddine Al Othmani où ils lui ont demandé de leur fournir une explication convaincante,  justifiant cette exclusion tendant à  faire croire que « le Covid-19 se propage particulièrement dans les mosquées et non pas dans les autres espaces à forte concentration de la population ». Sacrée observation !

Les plus lus
CANETON FOUINEURNadia Fettah, ministre du Tourisme / Les touristes sont malvenus

Difficile de faire décoller Nadia Fettah de chez elle où elle est bien confinée, décidée à rester silencieuse et de...

Saliha Toumi
28/5/2020
CANETON FOUINEURLe télétravail, une épreuve ou une chance ?

Le télétravail vous en rêviez, le voici ! Que tous ceux qui rêvaient de travailler en pyjama, qui pensaient que le réveil se faisait en ...

Sabrina El Faiz
3/4/2020
CANETON FOUINEURRadioscopie d’une négligence coupable

Le décès de Salaheddine El Ghomari dans des circonstances sujettes à caution montre clairement l’indigence du Maroc...

Ahmed Zoubaïr
24/12/2020
CANETON FOUINEURAgadir, le logo de la colère

Agadir avait besoin d’une identité visuelle mais pas celle qui lui a été infligée par les autorités de la ville...

La rédaction
24/9/2020