Moulay Hafid Elalamy

Toute honte bue, les pontes de la Relation Client ont revendiqué une prime sur l’exploitation de leurs télétravailleurs...

Toute honte bue, les pontes de la Relation Client ont revendiqué une prime sur l’exploitation de leurs télétravailleurs pendant la période du confinement… Les opérateurs des centres d’appel au Maroc aiguisent déjà leurs armes et rodent leur argumentaire pour tirer davantage profit de la crise sanitaire liée au Covid-19 qu’ils ont traversée en tirant les marrons du feu. Toute  honte bue et en écarquillant même les yeux,  ils ont récemment introduit une démarche indécente auprès du Comité de veille économique (CVE) : bénéficier d’une subvention du Fonds spécial Covid-19 qui fait saliver  du reste  une noria d’âmes opportunistes qui ont survécu à la première vague du virus… Montant de l’aide quémandée pardon  demandée : 10.000 DH par salarié. Ni moins ni plus. Hors taxe ou toute taxes comprises ? Forfaitaire ou mensuelle ?  Aucune précision à ce niveau-là !


Opportunisme


Mais comment ces quémandeurs professionnels justifient-ils l’obtention de telles largesses ? Par les investissements qu’ils disent avoir consenti pour équiper leurs téléopérateurs en ordinateurs et en connexions téléphoniques et internet pour qu’ils continuent à être taillables et corvéables à merci depuis leur domicile pendant le confinement, pardi ! Mais en quoi le gouvernement est-il concerné par  des outils de travail  connus universellement pour être à la charge de l’employeur ? Sauf à considérer que le Fonds Covid-19 est un gâteau bon à être partagé entre pontes des secteurs qui ne sont pas les plus touchés par la crise sanitaire, l’État n’a  pas à prendre en charge la facture présentée par Moulay Hafid et ses amis de la filière de la relation client très clientéliste  ? «Ceci (achat d’ordinateurs et frais de connexion téléphone et internet) pèse sur nos dépenses », a affirmé sans ciller sur Médi 1 TV le 8 juin 2020  le président de l’Association Marocaine de  la Relation Client (AMRC) Othmane Serraj, ajoutant qu’il s’agit de « budgets » qu’ils n’ont pas programmés en 2020 ! Vilain, méchant et cachotier coronavirus, il a attaqué la planète  sans aviser au préalable M. Serraj pour lui permettre de prendre ses dispositions  !

Othmane Serraj est un employé de Moulahom Hafid Elalamy : il est directeur général de Phone group, propriété du dévoué ministre-businessman, lequel exerce également sa tutelle sur le secteur de l’offshoring. Comme il est aussi ministre de l’économie numérique, le conflit d’intérêt ne peut être que virtuel…

10.000 DH donc  par tête de pipe ! Ce n’est pas donné à tous les patrons  de valoriser à ce point  le capital humain ! Bravo, l’AMRC pour avoir fait preuve  d’un esprit d’initiative exceptionnel  en inventant la prime d’exploitation des télétravailleurs (Pet) par temps de crise…  C’est naturellement que l’affaire exhale les relents mauvais de l’opportunisme et de la prédation que plusieurs call centers ont montré en plein pandémie. Qui a profité de la crise sanitaire pour réduire ses effectifs sans bourse délier, qui a eu recours aux congés sans solde par anticipation (année 2021 !), qui a décidé de faire survivre ses salariés aux crochets de la CNSS via l’indemnité forfaitaire de 2.000 DH… Des manœuvres qui n’avaient qu’un seul objectif :  gagner encore plus en investissant moins au détriment du pauvre téléopérateur essoré sans cesse aussi bien en présentiel qu'à distance par des patrons jamais rassasiés qui s’en mettent plein les poches. Pour eux, tout,  y compris le Covid-19, est opportunité, prétexte à se goinfrer ! Vivement le Covid-20 ?

Les plus lus
CANETON FOUINEURL’affaire Lalla Mimouna révèle les conditions de travail désastreuses des ouvrières agricoles / Une tragédie marocaine

Au-delà de la violation manifeste du protocole sanitaire par les patrons de la station de conditionnement de la...

Ahmed Zoubaïr
25/6/2020
CANETON FOUINEURRamadan en confinement / Comment les MRE se débrouillent

L’opération Marhaba, ce grand programme de retour au bercail de nombreux Marocains de l’étranger, pour y passer...

Sabrina El Faiz
21/5/2020
CANETON FOUINEURUne mesure impôt-pulaire

A peine dévoilée devant le Parlement par le ministre de l'Économie et des Finances Mohamed Benchaâboun...

La rédaction
22/10/2020
CANETON FOUINEURVers la dissolution de l’AMPL ?

Le conflit judiciaire opposant la RAM à l’association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) prend une nouvelle tournure...

La rédaction
29/10/2020