Chat Rouge est sur l’autoroute et regrette déjà le temps du confinement. En effet, beaucoup de Charocains...

Chat Rouge est sur l’autoroute et regrette déjà le temps du confinement. En effet, beaucoup de Charocains pensent qu’ils doivent rattraper le temps perdu en appuyant sur le champignon et en pratiquant le célèbre slalom inter-véhicules dont ils sont les dépositaires du brevet mondial. Mais malgré leur vocation de pilotes de courses Turbo Diesel, les Charocains sont toujours largués par le temps qui finit par les battre à plate couture. Les Charocains sont devenus des prédateurs qui guettent et chassent leur plus grand ennemi pour l’éternité, ce temps insaisissable. Mais pourquoi les Charocains sont-ils victimes plus que toutes les autres populations du monde de ce temps qui court décidément trop vite? Peut-être que le temps file plus vite au Maroc que dans les autres pays ? Alors le Chat en conclut qu’en Chine, en Corée, au Japon et en Allemagne le temps est lent.. C’est la raison pour laquelle au Japon et en Allemagne, personne n’arrive en retard, car le temps est facile à rattraper tandis que dans le Royaume de Charoc, le temps court très vite...

Pour les sceptiques, il faudra peut-être démontrer, par une étude randomisée en double aveugle contre placébo, diligentée par une organisation mondiale très financée, que la minute charocaine est plus courte que la minute allemande. Les chercheurs scientifiques aideront alors les autres nations et peuples de la terre en leur expliquant enfin pourquoi les Charocains se  plaignent  en permanence en clamant à qui veut bien les entendre que « le temps leur est passé dessus», expression unique et jusque-là intraduisible qui fait partie du patrimoine national. Si les autres Allemands, Japonais ou même Français disent qu’ils n’ont pas eu le temps, ils n’ont qu’à prendre leurs responsabilités vu que leur temps à eux est lent et bien plus généreux que celui de Charoc.

Temps étriqué

Les Charocains quant à eux, avec un temps aussi peu clément, ont le droit de décliner le plus logiquement du monde toute responsabilité lorsqu’ils sont en retard ou qu’ils n’ont pas fini leur travail. Mais les conséquences directes de ce temps étriqué qui n’existe qu’au Royaume de Charoc sont aussi nombreuses que dramatiques. Par ce temps qui court, il y a des objets qui se rebellent contre les Charocains et en particulier toutes les formes d’objets roulant comme les bus et les trains. Le nombre de fois que les Charocains se font avoir par ces objets mobiles sont incalculables.

Dans une expression qui leur est propre et également intraduisible ailleurs dans le monde, les Charocains se plaignent régulièrement que le «train leur soit passé dessus» ou que «le bus a déguerpi ». Mais ces phénomènes sont désormais scientifiquement explicables: le temps étant mathématiquement trop court, les moyens de transport sont donc plus rapides. Et donc, à Charoc, il faut alors courir deux fois plus vite qu’en Allemagne pour rattraper un train qui lui-même tente de rattraper le temps charocain. C’est pour cela que les rares fois où un Coréen dira « j’ai raté le train », c’est bien pour prendre ses responsabilités.

Tout cela est évidemment très logique et a malheureusement d’autres conséquences parfois dramatiques. En effet, à cause de ces mêmes objets roulant très agressifs et incontrôlables, conduits par des pilotes en charge de rattraper ce temps mal réglé et très véloce le pire survient. La voiture leur fait un sale coup, elle les lâche, elle « se renverse sur eux» et parfois même «s’enfuit» pour commettre des actes de violences urbaines meurtrières et incontrôlées.

La pause du confinement a-t-elle pour autant changé le rapport des Charocains au temps ? Trois mois de stand- by international auront-ils permis au logiciel temps de Charoc de se régler ? À la vue des coureurs Turbo Diesel de Chablanca, le Chat ne semble pas pencher pour cette hypothèse optimiste et révolutionnaire. Mais peut-être que le Charocain a-t-il toujours confondu vitesse, précipitation et rapidité ? Peut-être que cette confusion est-elle la faille qui entrave son efficacité ? Dans sa course effrénée et meurtrière à vouloir rattraper le temps, le Charocain est pourtant toujours en retard, ses travaux ne se terminent jamais dans les délais.

À vouloir aller plus vite que la musique, il rate ses objectifs, il fait les choses à moitié ou trop mal et doit donc recommencer jusqu’au découragement. Dans sa course folle effrénée à rattraper ce temps qu’il n’a jamais su saisir et qu’il ne s’est jamais approprié, le Charocain continuera à slalomer entre les voitures, sans réfléchir, sur la route absurde de l’ignorance et de l’incompétence.

Les plus lus
CANETON FOUINEURContrat de Location des bacs de stockage de la Samir / Le coup vide de Rabbah

En plein confinement, le gouvernement Al Othmani a obtenu via une décision judiciaire le droit de louer les bacs...

Jamil Manar
28/5/2020
CANETON FOUINEURPourquoi il faut libérer vite le pays...

La situation épidémiologique au Maroc étant moins grave que dans beaucoup de pays occidentaux, ...

Ahmed Zoubaïr
21/5/2020
CANETON FOUINEURLe Chabab Mohammedia dans la cour des grands

Les feux d’artifice ont illuminé toute la nuit le ciel de Mohammedia dans un concert de klaxons de voitures...

La rédaction
15/10/2020
CANETON FOUINEURCoronavirus : 7 activités pour mieux s’en sortir !

Les étalages ont été dévalisés, les souks pris d’assaut, les comptes en banque vidés… Il y a même des couples qui ne se supportent déjà ...

Sabrina El Faiz
23/3/2020