Feue Yzza Slaoui en tenue de reporter-photographe...

Le destin a arraché brutalement à sa famille et à ses amis une jeune photographe talentueuse doublée d’une militante dans l’âme...

Le destin a arraché brutalement à sa famille et à ses amis une jeune photographe talentueuse doublée d’une militante dans l’âme : Yzza Slaoui. Elle a été rappelée à Dieu, dimanche 28 novembre 2021, alors qu’elle était dans la fleur de l’âge. Elle avait toute la vie devant elle mais le destin en a décidé autrement. Victime d’un accident pendant qu’elle était en route pour la région de l’Oriental pour apporter son soutien à des associations féminines rurales.

Fille sensible et généreuse, dynamique et souriante, la défunte était proche des petites gens et des sans-voix dont les conditions difficiles la touchaient profondément. C’est par la photographie, à caractère documentaire et social, qu’elle a choisi de s’exprimer pour témoigner du monde et surtout et de ses communautés en souffrance notamment dans les zones de guerre ou victimes de dérèglements climatiques. Un parcours atypique, peu commun au Maroc que celui de la défunte qui était éprise d’aventure, de liberté et de justice sociale.

Titulaire d’une maîtrise en ethnographie et la réalisation des films documentaires obtenue à l’UCL (University College London), membre de Women Photograph, une organisation à but non lucratif qui milite pour faire entendre la voix des femmes et des journalistes visuelles, Yzza Slaoui évoluait vers la réalisation cinématographique en vue de concilier ses centres d’intérêt pour le 7e art et l’étude des sociétés arabo-musulmanes. Feue Slaoui, dont le décès a endeuillé et bouleversé son milieu professionnel, a laissé derrière elle une famille profondément éplorée et inconsolable de sa disparition prématurée : Les familles Bensalah et Slaoui, sa mère Kenza Bensalah, sa tante et son oncle Miriem et Mohamed Bensalah qui ont fait montre d’une foi et résistance immenses face à cette terrible épreuve. Puisse Dieu avoir la défunte en sa sainte miséricorde. Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.

Les plus lus
CANETON FOUINEUR Le Club de Tir qui fait beaucoup de bruit...

Fait-il bon vivre à Benslimane ? Oui, tant que l’on est loin du club de tir ! En effet, la province paisible, située à mi-chemin...

Jamil Manar
12/5/2021
CANETON FOUINEURLes Marocains assignés à résidence !

Au nom de la lutte contre la Covid-19 et sa propagation, le gouvernement a décidé de maintenir la fermeture...

Ahmed Zoubaïr
19/7/2020
CANETON FOUINEURLa compétence plutôt que la militance

En plus d’être compact et ramassé, le gouvernement de Aziz Akhannouch compte des visages nouveaux et se distingue par son architecture...

Ahmed Zoubaïr
14/10/2021