La rédaction
8/7/2021 1:49

Les élections professionnelles qui se sont déroulées du 10 au 20 juin 2021 ont consacré la victoire des indépendants qui ont décroché quelque 51,35% des suffrages, correspondant à 24.429 sièges. Mais que valent ces non affiliés face aux syndicats réellement représentatifs qui participent au dialogue social ?  Leur force numérique ne leur confère nullement le statut de partenaire incontournable susceptible de peser dans les négociations sociales… Certains observateurs, peu au fait des dessous du monde syndical et patronal, sont vite allés en besogne en se lançant dans de fausses analyses tendant à confirmer le recul du syndicalisme national.

Or, les délégués indépendants, qui n’ont d’indépendant que le nom et que les syndicats appellent les « délégués maison », ont une autre fonction puisqu’ils cachent une réalité aux objectifs peu avouables.   Il s’agit en vérité de représentants du personnel « affiliés » aux patrons qui encouragent leur élection pour qu’ils fassent contrepoids face aux délégués syndicaux en cas de conflit… Dans un communiqué, rendu public le 5 juillet 2021 l’UMT se félicite des résultats de ces élections qui lui ont permis avec « 7362 élu (e)s et une progression de 20% par rapport aux résultats du scrutin de 2015 de « consolider sa place de première force syndicale et d'organisation syndicale la plus représentative ». En effet, le leadership de l’UMT reste intact aussi bien dans le secteur public que privé où il se distingue par une implantation à la fois quantitative et qualitative. Ce qui n’est pas le cas de l’UGTM, proche de l’Istiqlal, dont la moisson de 5977 délégués, soit 12,6 % des voix, est en vérité trompeur. Certes, ce syndicat a fait une bonne percée dans le secteur privé, notamment dans les provinces du sud grâce au lobbying du seigneur du Sahara et véritable patron de l'Istiqlal Hamdi Old Rachid. Or, les milieux professionnels conquis sont les petits commerces et non pas les grands groupes qui font travailler un nombre conséquent de salariés…

Les plus lus
CANETON FOUINEURLe Covid fait le plein du vide...

Le domaine de la recherche médicale est-il devenu une science inexacte? On est tenté de le croire vu les...

La rédaction
29/5/2020
CANETON FOUINEURLe plaidoyer troublant de Abdellatif Ouahbi

Le ministre de la Justice a surpris plus d’un en affichant clairement sa volonté devant le Parlement d’interdire aux associations...

28/4/2022
CANETON FOUINEURLes Marocains vulnérables

Les conclusions d’une enquête réalisée récemment par le cabinet Kaspersky montrent que les Marocains ne protègent pas assez...

Ahmed Zoubaïr
28/1/2021