Organiser les tarawih, ces prières collectives ramadaniennes qui se déroulent après la dernière prière de Al Ichaa, en plein air,...

Organiser les tarawih, ces prières collectives ramadaniennes qui se déroulent après la dernière prière de Al Ichaa, en plein air, est une idée envisagée sérieusement par le ministère de l’Intérieur. Cette solution permettrait aux pouvoirs publics de surseoir à leur interdiction- comme ce fut le cas l’année dernière- et aux fidèles de vivre pleinement leur spiritualité ramadanienne.

À cet égard, certains proposent la mobilisation des lieux de plein air comme les terrains de proximité situés dans un certain nombre de villes du Royaume. Les espaces aux abords des mosquées et autres lieux non couverts comme les grandes places peuvent également venir en renfort pour accueillir la foule des fidèles plus nombreuse que d’habitude à s’adresser à Dieu pendant le mois sacré. Permettre aux fidèles de prier dehors dans le respect de la distanciation physique et du protocole sanitaire déjà en vigueur se présente comme une alternative aux mosquées qui sont des endroits fermés. Et potentiellement soupçonnés d’être des vecteurs de la contamination au Covid-19, alors même qu’ils n’ont pas enregistré de cluster notable depuis leur réouverture progressive en juillet dernier. La maison de Dieu est protégée d’office…

Les plus lus
CANETON FOUINEURL'avenir en Bitcoin ?

Plus de 40 000 dollars ! C’est le record de valorisation qu’a atteint le Bitcoin au début du mois de janvier, avant de redescendre...

La rédaction
21/1/2021
CANETON FOUINEURCasablanca respire mieux grâce à Anfa Park

Casablanca s’est dotée d’un nouvel espace de respiration et de récréation nouvelle génération...

La rédaction
17/9/2020
CANETON FOUINEURBentahar haut la main

Depuis le samedi 17 juillet, la Confédération nationale du tourisme (CNT) est dirigée par un nouveau

La rédaction
31/7/2021