CANETON FOUINEUR

Durcissement des conditions d'entrée des Maghrébins en France

Macron s'octroie un visa pour rempiler
La rédaction
30/9/2021 1:20
Macron déstabilisé par la zemmourisation des esprits...

Sous peine de se faire expulser de l'Elysée où il espère ardemment rempiler pour un second mandat,  le président français  n'a rien trouvé de mieux que de durcir les conditions d'octroi des visas aux Maghrébins... Électoralisme quand tu nous tiens!

Les quotas de visas Schengen accordés au Maroc, à l'Algérie et à la Tunisie seront réduits dans des proportions significatives. Ainsi en a décidé le président français Emmanuel Macron qui a la ferme intention de réduire le nombre de visas délivrés aux ressortissants algériens et marocains de 50 %, et de 30% pour les demandeurs Tunisiens, en prenant 2020 comme année de référence. Invité sur Europe 1 qui a révélé cette information mardi 28 septembre, le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal a confirmé la décision : «En 2018, nous avons adopté la loi Asile et immigration (...) Et le frein à cette efficacité et aux reconduites effectives, c’est le fait que des pays refusent les laissez-passer consulaires. A partir de là, on a eu un dialogue avec certains pays du Maghreb, puis des menaces. Et aujourd’hui on met ces menaces à exécution », a indiqué le responsable hexagonal. Par «certains pays du Maghreb », ce dernier fait allusion à l’Algérie puisqu’il donne lui-même plus d’explications en citant ce pays qui selon lui « refuse en effet de délivrer des laissez-passer consulaires, un document sans quoi une expulsion ne peut pas être exécutée». A en croire le chef de la diplomatie marocaine Nacer Bourita, le Maroc n’est pas dans ce cas de figure puisque « les consulats du Maroc en France ont délivré ces derniers mois près de 400 laissez-passer». On est très loin du cas de l’Algérie qui, selon les aveux même de M. Attal, n’a répondu favorablement entre janvier et juillet 2021 qu’à 22 obligations de quitter le territoire français sur les 7731 ordonnées par la justice française… Alors pourquoi la France n’a pas fait la part des choses et préféré mettre le Maroc, la Tunisie et l’Algérie dans le même sac ? A quoi rime cette mesure de durcissement des visas ? Est-ce par souci de ne pas irriter les dirigeants de l’ancien département français connus pour ne pas hésiter à dézinguer la France pour un oui ou un non que le président Macron a mis les trois pays maghrébins dans le même sac ?      

Nacer Bourita, qui n’est pas né de la dernière pluie diplomatique, considère que « la décision de la France est injustifiée pour plusieurs raisons ». Le ministre qui s’exprimait mardi 28 septembre lors d'un point de presse en présence du ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismaël Ould Cheikh Ahmed, en visite de travail à Rabat, a ajouté que « le Maroc a toujours agi avec responsabilité face au dossier de l'immigration clandestine». Et de livrer la conclusion coule de source : il s’agit d’une « affaire franco-française», allusion faite à l’électoralisme qui fait rage depuis plusieurs mois en France en prévision des présidentielles de 2002. Ici les débats et les esprits sont en train d’être zemmourisés à l’extrême et dans ce climat délétère les migrants deviennent, ces éternels boucs émissaires commodes, un grand enjeu électoral. Sous peine de se faire expulser de l'Elysée où il espère ardemment rempiler pour un second mandat,  le président français  n'a rien trouvé de mieux que de touiller la mélasse de la démagogie en durcissant les conditions d'octroi des visas aux Maghrébins...Pour lui, tous les moyens sont bons apparemment bons  y compris les moins justes pour ne pas contracter le statut de premier refoulé politique de France...

Dans un communiqué à la fois ferme et lucide rendu public au lendemain de l’annonce décriée de M. Attal, le bureau national de l’association "Les Français du monde" a dénoncé « une atteinte grave à la mobilité internationale des personnes» tout en pointant du doigt une attitude   qui fait l’amalgame « entre politique de circulation des personnes et politique migratoire ». Ainsi va la France qui se radicalise de plus en plus.  Pour exister politiquement, elle a du mal à traiter de ses vrais problèmes de fond qui sont à l’origine de son déclin. Au fait, le projet de réduction du nombre de visas accordés par les consulats français aux ressortissants maghrébins serait-il une réponse forte à la gifle infligée à la France par les Etats-Unis sur le dossier Aukus ?

Les plus lus
CANETON FOUINEURUn doux rêveur quitte la politique

Considéré comme le jeune espoir de la politique marocaine, Omar Balafrej a décidé de se retirer de la vie politique, déçu par les siens...

Jamil Manar
8/4/2021
CANETON FOUINEURL'avenir en Bitcoin ?

Plus de 40 000 dollars ! C’est le record de valorisation qu’a atteint le Bitcoin au début du mois de janvier, avant de redescendre...

La rédaction
21/1/2021
CANETON FOUINEURLes vagues de la colère

Les conditions de retour, à partir du 15 juillet, des MRE désireux de passer leurs vacances au pays ou tout...

La rédaction
16/7/2020
CANETON FOUINEURAstraZeneca mis en cause

Le vaccin de AstraZeneca, développé avec l'université d'Oxford, est-il efficace comme l’ont proclamé ses fabricants ?...

La rédaction
28/1/2021