La rédaction
2/8/2021 12:45
Feu Omar Jazouli, une longue carrière politique au service de sa ville...

 Omar Jazouli était un maire exceptionnel comme on en fait plus, un élu engagé dans le développement de la cité, proche...

Omar Jazouli était un maire exceptionnel comme on en fait plus, un élu engagé dans le développement de la cité, proche de ses concitoyens et à l’écoute de leurs problèmes, qui  a consacré l’essentiel de sa carrière politique de plus de 30 ans au service de la ville qui l’a vu naître.

Omar Jazouli est décédé à l’âge de 75 ans dans la nuit du samedi à dimanche 31 juillet/1er août, suite à des complications liées au Covid. La nouvelle de la disparition de l’ancien maire UC de Marrakech qui a laissé derrière lui une famille éplorée et des amis politiques et amis tout court inconsolables a attristé ceux qui ont connu et apprécié l’homme de valeur qu’il était. D’un naturel bonhomme, au rire inimitable et au ton enjoué, toujours courtois, faussement nonchalant, discret mais efficace au travail, Omar Jazouli était un vieux routier de la politique qui consacrait l’essentiel de sa carrière politique au service de la ville qui l’a vu naître.

Le défunt a marqué de son empreinte particulière  la ville de Marrakech dont il  devient député dès 1977, et président de la commune de Marrakech-Médina, fonction qui lui a servi de tremplin pour devenir  maire de la ville  entre 2003 et 2009. Sous le mandat de maire de ce fin connaisseur de Marrakech et de sa population qui n’a jamais couru derrière les honneurs ni les sunlights, la ville ocre se transforme en profondeur (restructuration de la place Jemaa El Fna, agrandissement des espaces verts, mise à niveau de la voirie et de l’éclairage public…), et  acquiert une dimension touristique internationale. C’est sous son mandat  aussi que la mode des riads, reconfigurés en maisons d’hôte, a été lancée, au bénéfice du tourisme local. Ce qui a permis à la cité ocre, appréciée pour la magie de son climat et l’hospitalité de ses habitants, de devenir la destination privilégiée d’une jet-set française en quête de dépaysement, à quelques heures de Paris.  Les personnalités politiques étrangères les plus en vue notamment françaises se succédaient au fil des jours au domicile de Omar Jazouli  qui a réussi ainsi à tisser un réseau d’amitiés solides parmi ses convives de marque et étoffer son carnet d’adresses étranger qu’il a mis au service de sa ville et de son développement.

Marrakech, doit beaucoup au défunt. Paix à son âme. De nombreux projets sont à mettre à son actif comme l’introduction à Marrakech de la société espagnole de transport urbain Alsa qui signe ainsi son premier contrat de gestion délégué avant d’essaimer dans d’autres villes  du pays. Riche en réalisations, la vie politique de cette figure emblématique  de l’Union constitutionnelle n’aura pas été, cependant, un long fleuve tranquille. Son ascension fulgurante, sa popularité inoxydable et surtout la fidélité à son parti lui ont valu quelques inimitiés qui  l’ont conduit devant les tribunaux. Avec son départ de la mairie de Marrakech, la ville a perdu un maire dévoué, sincère et expérimenté qui a contribué à son rayonnement international. Ceux qui lui ont succédé ont d’ailleurs eu du mal à capitaliser sur son savoir-faire précieux en matière de gestion de la chose publique locale et ses réseaux politiques.

Les plus lus
DECONFINE DE CANARDLes aviculteurs ne sont plus considérés comme des pigeons

Après une bataille de plusieurs années, les aviculteurs ont enfin obtenu gain de cause. Et leur cause,...

La rédaction
26/11/2020
CANETON FOUINEURCoronavirus, ces théories du complot contagieuses…

Il y a plus rapide que la propagation de la pandémie du coronavirus : l’intoxédémie qui circule plus vite qu’une traînée de poudre...

Ahmed Zoubaïr
25/4/2020
CANETON FOUINEURLes Chats Confinés (Une fable du Chat Rouge) / Le dîner des Co-Labos

Le Chat Rouge se souvient d’une époque sans éthique où il collaborait avec les firmes pharmaceutiques pour...

La rédaction
13/6/2020