16/11/2022 23:36
Saïd Ahmidouch avec Nabila Rmili.

Pour le deuxième budget 2023 de son mandat, la maire de Casablanca Nabila Rmili a recalé. Le wali de Casablanca-Settat Ahmidouch a refusé...

Pour le deuxième budget 2023 de son mandat, la maire de Casablanca Nabila Rmili a recalé. Le wali de Casablanca-Settat Ahmidouch a refusé jeudi  de lui délivrer son accord dans sa première mouture adoptée le 19 octobre dernier,  invitant les responsables à se réunir en session extraordinaire de rattrapage afin de voter un nouveau budget.

En cause, une série de vices de procédure et de dysfonctionnements relevés dans la partie dépenses et ressources alloués à de nombreuses communes qui pèchent par leur surestimation et leur caractère inopportun. Les dépenses mises en cause sont jugées attentatoires aux directives des circulaires du ministère de l’Intérieur invitant les collectivités territoriales à resserrer leurs budgets. Autre anomalie relevée par le wali : le montant de la TVA transféré par l’État à la mairie de la ville au titre de l’année 2023 a été estimé  à 342 millions de DH alors que celui-ci est de 220 millions de DH seulement.

Les plus lus
CANETON FOUINEURLes tests PCR sont-ils fiables ?

La méthode de dépistage PCR du Covid-19 repose sur un principe particulier : Pour être détecté d’une manière...

La rédaction
18/9/2020
CANETON FOUINEURZelensky ou l’affront de guerre

Les Ukrainiens ont été poussés dans la gueule de l’ours russe après que les dirigeants européens leur ont fait miroiter une adhésion...

Ahmed Zoubaïr
10/3/2022