CANETON FOUINEUR

Un chef militaire polisarien tué dans un raid à Tifariti

Nouvelle « drone » au Sahara
14/4/2021 23:17
Brahim Ghali, le chef du Polisario.

Qui a éliminé Addah Al-Bendir, commandant de la gendarmerie du Polisario ? Plusieurs sources médiatiques...

Qui a éliminé  Addah Al-Bendir, commandant de la gendarmerie du Polisario? Plusieurs sources médiatiques concordantes évoquent une frappe de drone marocaine, menée dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 avril dans la zone tampon de Tifariti (nord-est du Sahara marocain), suite à une tentative d’infiltration au-delà du « mur de sable» par des polisariens. « Le commandant de la gendarmerie nationale, le martyr Addah Al-Bendir, est tombé mardi au champ d’honneur, où il était en mission militaire dans la zone libérée de Rouss Irni, à Tifariti », avait annoncé un communiqué du prétendu ministère sahraoui de la défense, publié par l’agence de presse officielle SPS, sans autre explication.

Du côté du Maroc, aucune source officielle n’a confirmé ni démenti l’information. Cependant, le forum FAR-Maroc, un compte Facebook non officiel des Forces armées royales (FAR), a indiqué que «plusieurs éléments de premier plan» des séparatistes, dont le chef de la gendarmerie, «sont morts» après une opération de l’armée marocaine consécutive à des «mouvements suspects de leaders du Polisario à l’intérieur des zones tampons». À en croire cette page, Brahim Ghali, le chef du Polisario, qui était présent aux côtés du chef militaire neutralisé, a survécu» à cette action inédite de l’armée marocaine depuis l’instauration du cessez-le-feu en 1991. Il paraît que c’est la première fois que les FAR utilisent une frappe de drone meurtrière dans le conflit qui l’oppose depuis des décennies au mouvement indépendantiste sahraoui. D’où l’intérêt suscité par cette opération exceptionnelle chez de nombreux observateurs qui croient déceler dans le raid en question un message destiné au Polisario et à leur géniteur algérien.

Les mercenaires du désert n’ont qu’à bien se tenir. Désormais, toute incursion dans le mur de défense sera sévèrement punie. Une nouvelle donne au Sahara dont la souveraineté marocaine a été reconnue en décembre 2020 par les États-Unis. Si officiellement le Maroc ne possède pas de drones armés, les experts le créditent d'une expérience non négligeable dans la mise en œuvre d'avions sans pilote. Selon le site Air Cosmos, les FAR disposeraient de 3 drones Harfang (Armée de l’Air et de l’Espace) et de quelques drones Bluebird de fabrication israélienne.

Les plus lus
CANETON FOUINEURLe bonjour aux larmes

On connaissait Moulahom le ministre-businessman qui n’est jamais trop absorbé par sa fonction ministérielle quand il s’agit de fructifier...

Jamil Manar
14/10/2021
CANETON FOUINEURDeux variants et une mutation ministérielle !

Deux cas confirmés de contamination au variant indien du nouveau coronavirus (Covid-19) ont été enregistrés à Casablanca,...

La rédaction
5/5/2021
CANETON FOUINEUREt de trois pour le Wydad !

Coaché par Walid Regragui, le Wydad s’est offert son troisième titre de la Ligue des Champions de la CAF en battant le club égyptien...

2/6/2022