CANETON FOUINEUR

La bulle Bitcoin appelée à crever

Qui va rafler la mise ?
Jamil Manar
28/4/2021 23:33
Le bitcoin a battu des records...

La communauté des spéculateurs et des crypto-convaincus se frotte les mains. Le Bitcoin a enregistré en l’espace...

La communauté des spéculateurs et des crypto-convaincus se frotte les mains. Le Bitcoin a enregistré en l’espace de quelques mois une hausse exponentielle, laissant entrevoir des gains pharamineux pour ceux qui manipulent dans l’ombre cette monnaie virtuelle...

Les derniers jours étaient difficiles pour le Bitcoin qui a subi de lourdes pertes. Le cours de la cryptomonnaie est temporairement retombé vendredi 23 avril sous la barre des 50 000 dollars US. Les raisons de ce dévissage ? Les rumeurs entourant le plan de taxation du gouvernement américain des gains en capital, ce qui pourrait freiner les investissements notamment dans les actifs numériques. Au cours des dernières semaines, le Bitcoin et les autres cryptomonnaies ont connu une flambée spectaculaire, en prévision  de l’entrée en Bourse de la plateforme américaine d’échange de cryptomonnaies Coinbase. Mais depuis qu’elle a culminé à 65 000 dollars, à la mi-avril,  la valeur du Bitcoin a fondu de presque 25 %. Et les autres cryptomonnaies ont été entraînées dans la glissade cette semaine.

Pour sa toute première cotation au Nasdaq, l’action de cette plate-forme a terminé à 328,28 dollars mercredi 14 avril. Cette performance fait de la plate-forme d’échange de Bitcoins la plus grosse valorisation, à 86 milliards de dollars (près de 72 milliards d’euros), jamais accordée à une entreprise américaine qui s’introduit en bourse. Le précédent record était détenu par Facebook, dont la valeur boursière a atteint un peu plus de 81 milliards de dollars en 2012 lors de sa première cotation.

Coinbase, ce géant des cryptos, qui fait travailler 1.249 collaborateurs non syndiqués, ne se veut pas seulement une plateforme pour acheter, vendre et stocker ses cryptos et Bitcoins. Elle ambitionne en plus de mettre en place un « système financier ouvert pour le monde » et entend consolider sa présence sur toute la chaîne de valeur de l’activité des cryptos. La valorisation estimée de la plateforme Coinbase, au-dessus de 100 milliards de dollars, avoisine celle de Goldman Sachs (120 milliards), la banque d’investissement créée en 1869. Voilà qui illustre l’ascension figurante de la jeune pousse de San Francisco, devenue un des leaders mondiaux des cryptos en seulement 10 ans.  Fondée en 2012 dans cette métropole californienne quand le Bitcoin valait 5 dollars par Brian Armstrong, 38 ans, ancien ingénieur chez Airbnb et Fred Ehrsam, ex-trader de Goldman Sachs, Coinbase permet d’acheter et de vendre une cinquantaine de cryptomonnaies, dont le Bitcoin et l’Ether.  

Le président de l’entreprise, dont la fortune est estimée à 2 milliards de dollars, qui détient 20 % des parts de la plate-forme, est bien parti pour inscrire son nom sur la liste des  100 hommes les plus riches du monde établie par le magazine économique Forbes.  Dans  le cadre de l’arrivée de Coinbase, le Bitcoin n’a cessé d’enfler ces derniers jours, culminant mercredi à près de 65 000 dollars. Il évoluait mercredi soir aux alentours de 62 000 dollars.

Méfiance

Sa valorisation est déjà supérieure à celle de l’Intercontinental Exchange (66 milliards de dollars), qui détient entre autres, le New York Stock Exchange, la Bourse créée en 1817. Le titre de Coinbase, qui s’échange sous le symbole COIN, a même culminé à près de 430 dollars quelques minutes après son arrivée sur le marché boursier américain avant de retomber. «Le premier jour de cotation ne permet pas de tirer des conclusions», prévient Art Hogan de National Holdings. «Il faudra attendre les trois premiers mois pour savoir si l’action va suivre la volatilité des cryptomonnaies», prévient-il. «Il s’agit tout de même d’un lancement réussi en Bourse pour une entreprise dans laquelle de grandes institutions financières vont désormais pouvoir investir», ajoute M. Hogan.

Le Bitcoin a gagné ses lettres de noblesse depuis plusieurs mois, que ce soit auprès d’entreprises comme Tesla, qui permet à ses clients d’acheter une voiture électrique avec cette monnaie, de banques comme Morgan Stanley, qui rend la devise accessible à ses clients les plus riches, ou de services de paiement comme PayPal, qui a décidé d’accepter les transactions en cryptomonnaies. Si Coinbase a profité de la flambée de la reine des cryptomonnaies et d’autres devises virtuelles, allant de l’Ether au Litecoin, son champ d’activité attire aussi la méfiance des régulateurs, qui s’inquiètent de l’utilisation des cryptomonnaies à des fins illicites.

Malgré les reculs essuyés par le Bitcoin dans la dernière semaine et les mesures de restrictions adoptées par un certain nombre d’États, la valeur de la cryptomonnaie a enregistré une croissance fulgurante au cours des derniers mois. Sa valeur a bondi de plus de 70 % depuis le début de l’année 2021, et de plus de 500 % depuis l’année dernière à pareille date. L’avenir s’annonce en Bitcoin ou en bulle appelée à exploser ?

Les plus lus
CANETON FOUINEURLe télétravail, une épreuve ou une chance ?

Le télétravail vous en rêviez, le voici ! Que tous ceux qui rêvaient de travailler en pyjama, qui pensaient que le réveil se faisait en ...

Sabrina El Faiz
3/4/2020
CANETON FOUINEURCes organisations des maladroits de l’homme...

Décidément, les autorités marocaines n’ont pas appris des erreurs du passé qu’elles reproduisent aujourd’hui encore...

La rédaction
8/10/2020
CANETON FOUINEURLes Tarawih en plein air ?

Organiser les tarawih, ces prières collectives ramadaniennes qui se déroulent après la dernière prière de Al Ichaa, en plein air,...

La rédaction
25/3/2021
CANETON FOUINEURJonathan Harroch en fin de course ?

Jonathan Harroch n’est-il plus en odeur de sainteté auprès des autorités marocaines ? Le patron de l’enseigne...

La rédaction
22/4/2021