Les ministères de l’Intérieur, de la Santé et du Commerce et de l’Industrie, ont rendu public samedi 20 juin...

Les ministères de l’Intérieur, de la Santé et du Commerce et de l’Industrie, ont rendu public samedi 20 juin un communiqué commun qui précise les nouvelles règles du confinement allégé, qui entrent en vigueur le jeudi 25 juin.


Pour l’ensemble du territoire national, ces commerces bénéficient d’une autorisation de reprise de leurs activités :


-Le service sur place des cafés et restaurants sans dépasser 50% de leur capacité d’accueil ;

-Les activités commerciales dans les centres commerciaux, les malls et les kissariats reprendront  selon des modalités à préciser ultérieurement ;

-Les centres de loisirs et d’animation, les clubs de sports, les hammams, sans dépasser la limite de 50% de leur superficie ;

-Les activités liées à la production audiovisuelle ;

-Le transport public entre les villes, ferroviaire ou routier, selon des conditions à préciser ultérieurement ;

-Les vols aériens domestiques, selon des modalités qui restent à déterminer ;

Pour les habitants de la Zone 1 (verte), ils ont la possibilité de :

-se déplacer entre régions de la zone 1, sur simple présentation de la CIN ;

-Se rendre dans les plages, à condition de respecter la distanciation sociale ;

- Fréquenter les terrains de sport de proximité en plein air ;

Les  établissements touristiques pourront reprendre leurs activités à condition de ne pas dépasser 50% de la capacité d’accueil et de restauration ;

Pour la Zone 2, le règles sont les suivantes :

-Les déplacements à l’intérieur de la province ou de la préfecture sans autorisation préalable ;

-Le déplacement hors de la province ou la préfecture sur autorisation préalable ;

-Levée de l’obligation de fermeture à 20 heures pour les commerces ;

-Les salons de coiffure et de beauté pourront reprendre leurs activités en respectant la capacité d’accueil de 50% ;

-Les parcs et espaces publics de plein air de nouveau ouverts a un public ;

-Les activités sportives individuelles en plein air comme la marche ou le vélo sont également autorisées ;

Restrictions maintenues à l’échelle nationale:

-Continueront à être fermés les musées, les salles de cinéma, les théâtres, les piscines collectives publiques ;

-L’interdiction est maintenue aussi pour les rassemblements, les fêtes de mariage, les cérémonies de funérailles …

Aucune mention par contre des mosquées dans le communiqué conjoint des trois ministères ! S’agit-il d’une méprise ou d’un acte délibéré ? Mais pourquoi les lieux de culte au Maroc  continuent à être exclues de la liste des établissements autorisés à rouvrir leurs portes alors qu’ils ont été ouverts aux prières collectives dans plusieurs pays musulmans ? L’interdiction qui frappe les mosquées depuis le 16 mars n’a pas été comprise par de nombreux imams qui ont fait état de leur incompréhension sur les réseaux sociaux.  

Cette situation est d’autant plus curieuse que les lieux à forte fréquentation comme les supermarchés et les souks, ainsi les lieux confinés comme les usines, connus pour être de grands foyers épidémiques, n’ont jamais fermé. Et voilà que les endroits qui attirent les foules comme les plages, les restaurants, les cafés et même les kissariats et les hammams ont été autorisés à reprendre leur activité  le 25 juin. Pour un pays musulman dirigé qui plus est par un parti islamiste, cette affaire ne manque pas d’étonner et même de faire grincer des dents.  Mais qui a peur des mosquées ? Le ministre des Habous et des Affaires islamiques Ahmed Taoufik  est prié de s’expliquer…

Les plus lus
Texte de l'Oie Liberté libertine

De nos jours, les info(rmation)s divertissent et pervertissent plus qu’elles n’instruisent. On se laisse guider par leurs...

Lahcen Ouasmi
5/11/2020
CANETON FOUINEURCoronavirus au Maroc : Un mois de cohabitation

Cela fait un mois jour pour jour que le Maroc a contracté son premier cas de coronavirus. C'était le 2 mars via un Marocain revenu ...

2/4/2020
CANETON FOUINEURMohammed Youbi se raconte / De l’ombre à la lumière

Il est réglé comme une montre suisse. Tous les jours à la même heure, des millions de Marocains sont accrochés à leur postes...

Sabrina El Faiz
10/5/2020
CANETON FOUINEURLe Maroc frappé par la première vague d'improvisation

La reprise épidémique tant redoutée touche actuellement de nombreux pays dans le monde. Le Maroc qui ne fait...

Ahmed Zoubaïr
28/7/2020