Il y a un avant et un après pour les établissements d’enseignement privé. Ces derniers risquent de faire les frais...

Il y a un avant et un après pour les établissements d’enseignement privé. Ces derniers risquent de faire les frais de la colère de nombreux parents d’élèves contre le comportement des propriétaires de ces enseignes qui ont exigé d’eux de payer la totalité des frais de scolarité du 2ème et du 3ème trimestre. Et ce sans tenir compte de la particularité des cours à distance qui génèrent moins de frais et d’heures d’apprentissage que l’enseignement présentiel. En guise de représailles, les appels au boycott des écoles privées et  à la migration vers l’école publique se multiplient sur les réseaux sociaux. Les mécontents sont décidés à les corriger…

Les plus lus
CANETON FOUINEURUne femme de biens contestée par les siens

La présidente de Diana Holding est impliquée dans une affaire troublante : La falsification de signature du fondateur...

‍Le Canard
14/1/2021
CANETON FOUINEURFlash urgent / Aucune trace de l'ex-secrétaire de Mustapha Ramid à la CNSS !

Le Canard a fait son enquête auprès de la CNSS. Aucune trace du nom de Jamila Bachar dans les registres de la Caisse...

La rédaction
18/6/2020
CANETON FOUINEURMariam Pétronin met la France dans le pétrin

La conversion à l’islam de l’humanitaire française, détenue au Mali, a rendu fous les antimusulmans de l’Hexagone...

Jamil Manar
15/10/2020
CANETON FOUINEURYuka fait mouche

La Fédération française des industriels charcutiers traiteurs (Fict) est en colère. Début octobre, elle a envoyé une mise en demeure à...

La rédaction
3/12/2020