C’est dans la difficulté comme celle créée par le coronavirus que l’on apprécie les qualités d’un ministre. Au Maroc, plusieurs membres...

C’est dans la difficulté comme celle créée par le coronavirus que l’on apprécie les qualités d’un ministre. Au Maroc, plusieurs membres du gouvernement, déjà occupant très peu le terrain en temps normal, se sont subitement mis aux abonnés absents après l’apparition du coronavirus. C’est le cas, par exemple, de la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale : Nadia Fettah Alaoui. Alors que le secteur touristique national, tous prestataires de service compris (hôtellerie, restauration, aérien, transport, guides, etc…) sont frappés de plein fouet par cette crise sanitaire hors normes, les professionnels se plaignent du silence strident de la ministre. Au point que certains envisagent sérieusement de lancer un avis de recherche pour la retrouver. « Mme Fettah n’a même pas eu le réflexe de nous envoyer ne serait-ce qu’une lettre pour nous rassurer sur son état de santé», ironise un agent de voyages.  «  Locomotive de l’économie nationale, le tourisme national n’a aucune visibilité dans l’immédiat, encore moins pour les prochains mois », explique un hôtelier de Casablanca qui déplore la passivité de Mme Fettah face à la paralysie qui frappe le secteur et dont les conséquences sur le plan social risquent d’être désastreuses. Un autre relève que la ministre est une bosseuse mais qu’elle n’est pas aidée par son naturel très discret.

La dernière fois que l’ex-haut cadre de Saham de Moulahom Hafid s’est signalée à l’opinion publique remonte au lundi 16 mars. Ce jour-là, elle a fait une déclaration remarquée en réponse au tweet qui a scandalisé plus d’un Marocain émanant du président français Emmanuel Macron où il a enjoint aux autorités marocaines de « veiller à ce que tout le nécessaire soit fait » pour organiser le rapatriement d’un groupe de touristes français bloqués dans certains aéroports marocains suite à la décision de Rabat de fermer son espace aérien aux vols vers et depuis de l’Europe. «Le Maroc n’agit nullement par injonction ou sur un ordre inapproprié d’autorités étrangères, notre pays traite les touristes de toutes les nationalités sur un même pied d’égalité », avait riposté la ministre dont c’est le seul fait d’arme médiatisé depuis la mise sous cloche du Royaume. Il paraît qu'elle s’est mise bien au chaud, bien confinée chez elle, décidée à respecter jusqu’au bout la distanciation touristique…

Les plus lus
CANETON FOUINEURMohammed Youbi se raconte / De l’ombre à la lumière

Il est réglé comme une montre suisse. Tous les jours à la même heure, des millions de Marocains sont accrochés à leur postes...

Sabrina El Faiz
10/5/2020