CANETON FOUINEUR

Les Lions de l’Atlas s’en sortent face à la Croatie

Un nul et des failles
Jamil Manar
23/11/2022 16:21
Ziyech la star a brillé par son absence…

C’est un ouf de soulagement que le public marocain a poussé à l’issue du premier match du mondial 2022 des Lions de l’Atlas contre la...

C’est un ouf de soulagement que le public marocain a poussé à l’issue du premier match du mondial 2022 des Lions de l’Atlas contre la Croatie livré ce mercredi 23 novembre. Les deux équipes du groupe F se sont neutralisées ( 0-0) dans une rencontre très tactique où les occasions de but n’étaient pas légion. Côté marocain, le seul danger est venu sur un coup franc surpuissant du latéral droit du PSG, Achraf Hakimi, très en forme. Puis d'une tête plongeante de Mazraoui lui ayant valu une blessure qui lui a fait quitter le match. Les vice-champions du monde, moins performants que lors du mondial 2018, ont fortement répliqué mais les amis de Modric se sont heurtés notamment à un excellent gardien de but, Yassine Bounou, qui a su mettre en échec plusieurs tentatives du camp adverse.

Le nul satisfaisant décroché par le Maroc ne doit pas masquer les failles des Lions de l’Atlas qui dans l’ensemble ont manqué de punch et d’efficacité. En cause, un jeu souvent brouillon et confus avec des joueurs qui n’ont pas osé attaquer, préférant jouer en retrait. Certainement par manque de confiance. Le sentiment général ? La prestation du Onze national était peu convaincante malgré sa résistance héroïque face aux Croates.

Certes, l’équipe marocaine compte de bonnes individualités mais reste à édifier une équipe plus agile capable de créer des automatismes offensifs et mettre le ballon au fond des filets. Certains joueurs n’ont pas été à la hauteur des attentes comme la star Hakim Ziyech qui a brillé par son absence tout au long du match et le milieu Azeddine Ounahi qui s'est distingué par moins de maîtrise et d’engagement que son remplaçant Abdelhamid Sabiri.

D’autres à l’image du prometteur Abdel Samad Zalzouli n’ont pas montré ce qu’ils ont dans les pieds ou le milieu de terrain Selim Amallah qui a multiplié les mauvaises passes. Le coach Khalid Regragui est invité à rectifier le tir et mieux se préparer pour le prochain match contre la Belgique le 27 novembre s’il veut faire franchir le cap du premier tour à ses poulains.

Les plus lus
CANETON FOUINEURLe monde va-t-il partir en cacahuète ?

Le Covid n’a pas complètement disparu de la circulation-il fait des ravages en Chine et pour la première fois en Corée du nord -, ...

La rédaction
26/5/2022
CANETON FOUINEURTanger en proie à une progression inquiétante du Covid-19 : Peur sur la ville...

On meurt en ce moment plus de la Covid-19 à Tanger que dans les autres villes du Maroc...

Jamil Manar
28/7/2020
CANETON FOUINEURLe Maroc face à la fureur des flots...

En laissant mourir sa flotte maritime, le Royaume a perdu un levier hautement stratégique dans les échanges mondiaux de marchandises...

Jamil Manar
8/4/2021
CANETON FOUINEURUn diplomate chevronné au cœur de l’instance africaine

Fathallah Sijilmassi mettra son savoir-faire diplomatique et ses réseaux à l’international au service d’une réforme essentielle...

Ahmed Zoubaïr
16/9/2021