Le Maroc, qui a vacciné un peu plus de 4,1 millions de citoyens à la date du mercredi 10 mars, risque d’être à court...

Le Maroc, qui a vacciné un peu plus de 4,1 millions de citoyens à la date du mercredi 10 mars, risque d’être à court de doses dans les prochains jours. Les stocks réceptionnés par le Maroc du Chinois Sinopharm et de l’anglo-suédois AstraZeneca sont en effet pratiquement épuisés. C’est pour éviter une pénurie qui risque de ralentir et de compromettre une campagne de vaccination menée au pas de charge que décision a été prise de passer commande  de doses des vaccins Sputnik V de marque russe et de l’Américain Johnson&Johnson. Diversifier les sources d’approvisionnement en vaccin anti-covid est devenu une urgence absolue pour les autorités qui ont engagé une course contre la montre pour relever le défi de vacciner autour de 80 % de la population avant l’avènement de l’été. De la réussite de ce pari dépend la reprise de l’économie nationale qui a souffert terriblement de la crise sanitaire. C’est dire l’importance stratégique d’anticiper pour sécuriser les stocks nécessaires du vaccin pour éviter que la machine ne se grippe...

Les plus lus
CANETON FOUINEURSecrétaires d’État et un tas de questions…

En plus des 24 ministres déjà nommés, le gouvernement Akhannouch va compter en son sein des secrétaires d’Etat. Mais tout porte à croire...

Ahmed Zoubaïr
14/10/2021
CANETON FOUINEURMode d’emploi

Isoler les populations vulnérables, les seniors et les malades chroniques pour les protéger et agir sur la crise...

Jamil Manar
25/9/2020
CANETON FOUINEURLe Conseil de la concurrence victime de concurrence déloyale!

Le Conseil de la concurrence a trouvé une nouvelle activité : produire des communiqués-mises au point sur des fuites...

La rédaction
26/7/2020