Mohamed Ziane exclu par les siens...

Bien que Me Mohamed Ziane l’ait qualifié de traître, Isaac Charia a réussi à lui succéder à la tête du Parti...

Bien que Me Mohamed Ziane l’ait qualifié de traître, Isaac Charia a réussi à lui succéder à la tête du Parti marocain libéral (PML) que l’ex-ministre des Droits a fondé en mars 2002 et qu’il dirigeait depuis cette date. Visé par un mouvement de contestation interne dans le sillage de ses démêlés avec les autorités, Me Ziane perd malgré lui la chefferie de sa boutique partisane (zéro député au Parlement) au profit de celui qui exerce le même métier que lui au terme  d'un congrès extraordinaire qu’il a qualifié d’illégal, organisé samedi 30 janvier à Dayet Erroumi, dans la région de Khémisset. Le bouillonnant avocat, objet d’une plainte du ministère de l’Intérieur pour diffamation, n’a plus que les yeux pour pleurer…

Les plus lus
CANETON FOUINEURLe Crédit Agricole entre de bonnes mains

C’est un établissement aux fondamentaux solides qui réalise d’excellents résultats, installé sur de nouveaux relais de croissance,...

Ahmed Zoubaïr
19/7/2022
CANETON FOUINEURDes défis et des handicaps

Dans cet entretien, Saâd Taoujni*, du haut de son expertise reconnue dans le domaine de santé, aborde les enjeux de la généralisation...

Jamil Manar
7/7/2022
CANETON FOUINEURLa Cour des comptes entre en lice

Que cache la démission brutale du directeur général de la société Rabat Région Aménagement? Officiellement,...

La rédaction
29/4/2021