Mohamed Ziane exclu par les siens...

Bien que Me Mohamed Ziane l’ait qualifié de traître, Isaac Charia a réussi à lui succéder à la tête du Parti...

Bien que Me Mohamed Ziane l’ait qualifié de traître, Isaac Charia a réussi à lui succéder à la tête du Parti marocain libéral (PML) que l’ex-ministre des Droits a fondé en mars 2002 et qu’il dirigeait depuis cette date. Visé par un mouvement de contestation interne dans le sillage de ses démêlés avec les autorités, Me Ziane perd malgré lui la chefferie de sa boutique partisane (zéro député au Parlement) au profit de celui qui exerce le même métier que lui au terme  d'un congrès extraordinaire qu’il a qualifié d’illégal, organisé samedi 30 janvier à Dayet Erroumi, dans la région de Khémisset. Le bouillonnant avocat, objet d’une plainte du ministère de l’Intérieur pour diffamation, n’a plus que les yeux pour pleurer…

Les plus lus
CANETON FOUINEUR« Le pétrole vert » marocain attise les convoitises…

Le Maroc futur puissance hydrogénique ? Ce n’est pas un vœu pieux, c’est une réalité qui a toutes les chances de se concrétiser...

3/11/2022
CANETON FOUINEUREntreprises / Quelle politique santé et sécurité post-Covid19 ?

Si la crise sanitaire mondiale actuelle a eu au moins un mérite, c’est celui d’avoir favorisé l’émergence d’une prise de conscience...

Dr Saoussan Bekkali
18/6/2020
CANETON FOUINEURCoup de force, masques et mensonges

Tous les ingrédients d’un méga-scandale sont réunis : un arrêté adopté en violation de la Constitution,...

La rédaction
2/7/2020
CANETON FOUINEURIsraël renoue avec ses pulsions meurtrières

La répression israélienne s’est à nouveau abattue sur la population palestinienne. La puissance de feu contre des jets...

La rédaction
13/5/2021