Jamais deux sans trois !

Noureddine Tallal
10/6/2021 15:20
Jamais deux sans trois !

Pékin vise un objectif de croissance d'au moins 6% en 2021 ! Un chiffre qui laisse Lhaj Miloud rêveur alors qu’il est jugé comme plus que modeste par la plupart des économistes. Ainsi, le Fonds monétaire international (FMI) table plutôt, pour sa part, sur une hausse de 8,4% du PIB chinois, après l’année morose de la covid-19. Rassurez-vous, la présente chronique ne va pas encore s’extasier sur les prouesses remarquables de la Chine, en passe de s’emparer de la première marche du podium, tant sur le plan scientifique qu’économique… Mais c’est plutôt de démographie que Lhaj Miloud compte vous entretenir… La population chinoise est en train de connaitre un vieillissement notoire, susceptible d’affecter grandement l’équilibre de l’ensemble de son modèle socio-économique ! Alors, aux grands maux, les grands moyens, et va donc pour trois enfants ! Pas un de plus, pas un de moins ! La Chine vient de l’annoncer, les familles pourront désormais avoir trois mômes, sans pour autant commettre une grave infraction ! Elle est loin, la période du contrôle strict des naissances ! Lhaj Miloud se souvient encore de la politique de l'enfant unique, mise en œuvre par la République Populaire de Chine de 1979 à 2015, et qui a permis au pays de maîtriser un accroissement jugé exponentiel de sa population ! Une mesure draconienne qui était destinée à éviter la surpopulation du pays, et qui, revers de la médaille, s’était traduite par une politique de stérilisation forcée et la pénalisation des parents contrevenants !

Cette politique de l’enfant unique fut certes rapidement assouplie en milieu paysan dans les années 1980, tant elle eut des conséquences dramatiques pour les familles qui considéraient la naissance d’une petite fille comme une catastrophe, d’où des dizaines de milliers d’avortements et même d’infanticides… Elle aboutira à un fort déséquilibre entre les deux sexes, avec 120 naissances de garçons en 2005 pour seulement 100 filles. La perception des filles s'est trouvée ainsi améliorée au fur et à mesure qu'elles devenaient plus rares, ce qui est rare étant cher, en vertu du principe économique incontournable de la théorie de la valeur! Ce n’est qu’en 2015 que le nombre maximal d'enfants fut porté à deux par famille, avant l'assouplissement actuel qui permettra aux Chinois d’avoir enfin trois enfants ! Il est vrai que la population de la Chine a toujours été source d’angoisse, et pas seulement pour ses dirigeants ! Parce que nourrir, éduquer, fournir du travail, et garantir la sécurité à 20 % de la population de la planète n’est pas chose aisée! Nous en savons quelque chose, nous qui, avec nos malheureux 40 millions de MRI (Marocains Résidant à l’Intérieur !), éprouvons les plus grandes peines du monde à garantir gîte, couvert et quiétude pour tous… Cependant, Lhaj Miloud reconnaît volontiers qu’un Marocain n’a rien d’un Chinois, sur le plan civisme et productivité… Ceci expliquerait peut-être cela ! Et ne venez pas me dire que c’est uniquement à cause de la nature du régime communiste qui embrigade les citoyens de manière quasi-militaire… Notre Makhzen également s’est toujours caractérisé par une poigne de fer, et des générations de « chioukhs » et « 9ouyades » n’ont  pourtant permis ni de développer les mentalités, ni d’accroitre le civisme ! Question de génétique peut être ?

Oui, la population chinoise a toujours fait peur ! D’ailleurs, Jacques Dutronc chantait, dès 1966, « Sept cent millions de Chinois, et moi, et moi, et moi ! » Depuis, elle a plus que doublé, puisqu’elle s’établit à plus de un milliard quatre cent millions en 2020... Talonnée de très près par l’Inde, qui passerait en tête avant la fin de la présente décennie ! A moins que les familles chinoises, piquées au vif, n’obtempèrent aux injonctions des autorités, elles qui se font maintenant prier pour faire plus d’enfants… Curieusement, c’est quand le niveau de vie augmente, et que les gens sont à l’aise matériellement qu’ils s’inquiètent le plus pour l’avenir de leurs enfants, et sont le plus réticents à procréer, soucieux de leur procurer un bien être maximal et une éducation de qualité… Il faut dire que les enfants coûtent de plus en plus chers, en Chine comme ailleurs ! Il n’y a que chez les laissés-pour compte qu’on continue à prendre les choses à la légère, et que les enfants sont toujours considérés comme une source de revenus, en étant mis à contribution très tôt pour aider à faire bouillir la marmite…

En vendant des sacs en plastique, en mendiant aux feux rouges, voire en tentant la grande aventure du hrig ! Du fait des conséquences de la politique de l'enfant unique, et en dépit de l’assouplissement de 2015 permettant d’avoir deux enfants, la Chine devrait donc connaître à l'avenir un vieillissement assez notable de sa population. Il faut savoir que le pourcentage de la population en âge de travailler, à savoir la tranche d’âge située entre 15 et 59 ans, n’est plus que de 65 % en 2018 contre 70 % en 2011 ! Et la population active pourrait ainsi chuter de 911 millions en 2015 à 700 millions en 2050 ! Il n’y a donc pas qu’en Occident que les caisses de retraites ont des soucis à se faire ! Désormais, la priorité des priorités pour le parti communiste chinois consiste à relancer la machine à fabriquer des bébés dont la performance n’est que 1,60 enfant par famille contre 2,47 pour la moyenne mondiale. Et ce n’est pas avec un tel indice que la Chine risque d’améliorer sa pyramide des âges !

En conséquence, avoir trois enfants en Chine sera désormais encouragé, et permettra même aux citoyens zélés d’améliorer leur note… Parce que vous n’êtes pas sans le savoir, en Chine, vous êtes notés… Tout le monde est noté, les entreprises comme les simples citoyens ! Et un bon citoyen, au comportement exemplaire, pourra jouir de traitements de faveur, tels qu’un accès prioritaire aux offres d’emploi, des remises sur les smartphones ou des coupons de réductions sur certains sites d’e-commerce ! De quoi motiver les moins enthousiastes, n’est-ce pas ?

Les Chinois comptent donc bien ravir, dans peu de temps, la première place aux États-Unis sur le plan économique… Eux qui sont partis à la conquête du monde, avec la route de la soie, et de l’espace, avec des stations spatiales qui serviront de base à des opérations spectaculaires telles que des missions habitées vers la Lune ou du tourisme spatial. Il s’agit maintenant de réapprendre à faire des enfants… Et le Parti saura réinventer l’arme démographique, vous pouvez lui faire confiance !

Les plus lus
CANETON FOUINEURLa Covid ou l’histoire qui se répète...

La fermeture par les autorités marocaines de leur espace aérien, à compter du 30 mars, à la France et à l’Espagne...

La rédaction
1/4/2021
CANETON FOUINEURUn simulacre de procès, puis il s'en va...

A l’issue d’un simulacre de procès de quelques heures, le chef du Polisario Brahim Ghali a quitté l’Espagne vers Alger, après avoir...

Ahmed Zoubaïr
3/6/2021
CANETON FOUINEURMoncef Slaoui au cœur d’un conflit d’intérêts potentiel

Nommé vendredi 15 mai à la Maison Blanche comme directeur scientifique de l’opération « Warp Speed », ...

La rédaction
17/5/2020
CANETON FOUINEURIslam : Patrick sort du Buisson...

Patrick Buisson a jeté un pavé dans la marre de la droite et l’extrême droite françaises en prenant position...

La rédaction
20/5/2021
CANETON FOUINEURAgadir, le logo de la colère

Agadir avait besoin d’une identité visuelle mais pas celle qui lui a été infligée par les autorités de la ville...

La rédaction
24/9/2020
CANETON FOUINEURUn label sanitaire pour sortir de l’ornière

Maillon important de la chaîne touristique, les autocaristes font partie des professions les plus touchées par...

La rédaction
1/6/2020