Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Plus 80 employés dont certains ont plus de 40 ans d’ancienneté ont été surpris d’apprendre qu’ils ne font plus partie de la société qui les emploie. Raison de ce licenciement massif qui ne dit pas non nom : à partir du 1er avril 2021 « Univers Motors » n’est plus le distributeur exclusif du constructeur automobile espagnol «Seat » à Casablanca. En effet, la maison-mère, basée en Catalogne, a retiré la carte à Univers Motors pour la confier à un autre distributeur qui n’est autre que la Centrale automobile chérifienne (CAC), concessionnaire notamment d’une marque allemande. La marque barcelonaise Seat était jusqu’à fin mars détenue par la holding de distribution de véhicules Mutandis Automobile SCA via sa filiale Univers Motors, l’importateur entre autres de Honda et de Seat, fondé en 2008 par l’ex-ministre du Tourisme Adil Douiri. Seulement voilà. Le transfert de la carte n’a pas été fait selon les règles, à en croire les salariés mécontents qui disent avoir découvert que leurs contrats, contrairement aux dires de leur ancien employeur, n’ont pas été également transférés au nouveau concessionnaire. Résultat : de nombreux employés risquent de perdre leur ancienneté dans ce qui ressemble à un licenciement abusif. Pour faire entendre leurs voix et obtenir leurs indemnités réglementaires, les victimes de douiri observent depuis fin mars des sit-in de protestation devant le siège de l’entreprise, situé Boulevard Moulay Slimane à Aïn Sebaâ. L'ex-ministre du Tourisme concessionnaire de la marque Ferrari roule-t-il en roue libre ? Affaire à suivre...

Les plus lus