Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Après avoir bombardé  la population de communiqués   secs et laconiques relayés par les sites électroniques faisant état du décompte actualisé des personnes touchées par le Coronavirus et les mesures anti-propagation de l’épidémie  prises dès jeudi 12 mars qui montaient progressivement en intensité (fermeture des lignes aériennes et maritimes avec l’Espagne, l’Algérie, puis la France puis  avant de l’étendre à aux autres destinations internationales), le Premier ministre Saadeddine Al Othmani a jugé enfin bon de parler aux Marocains. C’était dans une mission spéciale sur 2M.  Passage superbement raté en raison d’un message confus et des arguments peu cohérents comme son incapacité à justifier la mesure d’interdiction des rassemblements et non pas du transport en commun notamment le tram de Casablanca qui bondés tout au long de la journée sont le meilleur vecteur de la maladie. Il a fallu attendre le lundi dans la journée pour que le ministère de l’Intérieur annonce une série de mesures en matière de transport en commun :  limitation à trois les places dans les grands taxis blancs, au lieu des six en vigueur, obligation pour les autobus et tramways de ne pas dépasser leur capacité maximale, en respectant le nombre limite de passagers correspondant au nombre de sièges disponibles. Le Coronavirus a du bon, il a mis fin dans l’urgence à une foultitude d’infractions qui à force de laxisme des autorités se sont normalisées. Le covid-19 révélé là une autre facette de sa personnalité: Il aime la loi,  l’ordre et la discipline. 

Les plus lus