Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

À l’approche du mois de Ramadan, les dattes font partie des denrées alimentaires dont la consommation enregistre une hausse spectaculaire. Sur les étals des marchands figurent entre autres variétés le Mejhoul marocain, la Deglet Nour tunisienne et la datte éponyme algérienne. Mais faut-il se fier à la qualité de cette dernière sachant que de nombreux pays européens, ainsi que le Canada, le Qatar et la Russie, en ont refoulé, il y a quelques années, des centaines de tonnes. La raison ?  Les analyses phytosanitaires ont révélé la présence sur la Deglet Nour d’insectes et un excès de pesticides. Rien que ça ! Les Marocains doivent donc se méfier de la datte algérienne qui envahit le marché national en raison justement de son prix largement abordable. C’est le palmier qui cache une oasis pourrie…

Les plus lus