Des toilettes curieusement fermées sans aucune explication !

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

A part faire du jogging ou se promener dans ses allées, la forêt de Bouskoura, qui s’étend sur 2992 hectares, n’offre toujours aucun service au public. Pas même les toilettes ! Du coup, si une envie pressante de vous soulager vous prend subitement, vous savez à quoi vous en tenir. Enfoncez-vous dans les bois en étant sur vos gardes au cas où des sangliers rôderaient dans les parages… Cette situation est pour le moins incompréhensible car la forêt est équipée de plusieurs installations de sanitaires en bonne et due forme aménagées dans le cadre d’un programme de sa mise à niveau, doté de plus de 100 millions de DH, mais elles demeurent curieusement fermées à l’utilisation tout comme d’autres espaces tels que les restaurants et la clairière ludique.  Un scandale sans nom qui ne semble émouvoir ni les responsables de Casablanca, ni les élus de la commune de Bouskoura, encore moins le Haut-commissariat aux Eaux et forêts en sa qualité de maître d’ouvrage ni le maître d’ouvrage délégué qu’est Casablanca Aménagement.

Selon un élu qui a requis l’anonymat, la forêt, dont l’entretien laisse beaucoup à désirer, est victime de l’opacité qui entoure le statut du gestionnaire des espaces aménagés de cet unique poumon de la métropole. Autrement dit, le projet de valorisation de la forêt a englouti plusieurs dizaines milliards sans que le comité du pilotage ne définisse à l’avance la partie chargée de gestion des lieux. La gabegie et l’improvisation c’est du grand art !

Les plus lus