La France secouée par le Maroc

Macron a réussi à gagner l’irrespect des Marocains…

Le séisme qui a frappé le Maroc a provoqué  une grande onde de choc politique en France.  Certains médias locaux sont presque entrés en transe pour l’absence de l’Hexagone de la short list (Espagne, Grande-Bretagne, Émirats arabes-Unis et Qatar) des pays apportant leur assistance au royaume. Pour eux, il fallait absolument  que Rabat dise  oui à  la  proposition de la France de Macron d’envoyer des secours dans les zones sinistrées. Si le royaume n’a pas accouru pour quémander l’intervention de Paris c’est  qu’il y a anguille sous roche et qu’il faudrait creuser le sujet.  Sur les plateaux  télé  en service télécommandé, une kyrielle d’experts autoproclamés ont défilé  pour   pérorer  sur les raisons  du « Maroc qui refuse le soutien de la France » . Cette fois-ci,  c’est raté.

La France n’a pas eu l’occasion de passer pour une nation développée qui vole au secours d’un pays pauvre et sous-développé. Le paternalisme français  en a subi une forte secousse. C’est ce qui a certainement donné des maux de tête aux médias locaux actionnés pour exprimer les états d’âme du quai d’Orsay.

A croire que la France macronienne avait un besoin politique  presque vital de se pousser du col sur le dos du séisme d’El Haouz après avoir été chassée de ses anciennes colonies de l’Afrique de l’Ouest, histoire de  montrer que la France a encore une chouia d’influence dans son pré carré maghrébin. Le Maroc est un pays souverain et il a le droit de faire appel aux pays qu’ils jugent utiles pour les opérations de secours sur le terrain.  

Le Maroc n’a pas  fait  non plus appel à la  logistique et l’expertise américaines en matière de catastrophes naturelles  alors que les États-Unis, en pays ami et allié, lui ont proposé leur assistance. Mais Washington, à l’inverse de Paris,  n’en a pas fait tout un plat, préférant passer à autre chose.

Dans une allocution filmée et diffusée le 12 septembre sur son compte X (anciennement Twitter), Emmanuel Macron enfonce le clou du harcèlement du Maroc  en   s’adressant  directement « aux Marocains et Marocains » pour leur « dire que la France a été bouleversée de ce qui s’est passé dans la nuit de vendredi à samedi, de ce terrible tremblement de terre». Ce mode opératoire pour le moins inédit, qui passe outre le protocole et les usages diplomatiques, a irrité les Marocains qui ont conseillé sur les réseaux sociaux  au locataire de l’Élysée de s’adresser directement au souverain. Macron confonderait-il les Marocains avec les populations des Dom Tom ?

Dernières Actualités
Les plus lus
miraouir
Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur : La migration de nos médecins est un cancer
Zarro
Marchica Med devant la justice : Une lagune et des lacunes
chankou site
Mauvaise gouvernance dans toute sa splendeur
Jordan-Bardella
Le cancre le plus illustre de France...