Zakaria Fahim.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Dans une lettre ouverte datée du 10 juin adressée au chef du gouvernement, aux ministres et aux présidents des deux Chambres, le président de l’Union des autoentrepreneurs Zakaria Fahim a exprimé sa «consternation » en apprenant que « le déconfinement sur les zones à forte densité humaine mais aussi à forte activité économique est toujours maintenu avec en double peine un couvre-feu qui reste en vigueur». En effet, beaucoup d’auto-entrepreneurs sont  durement touchés par la limitation de leur mobilité dans  la zone 2 (les grandes villes comme Casablanca) aux motifs professionnels puisqu’ils sont en «activité business avec les particuliers». Cette restriction des déplacements est jugée «en totale contradiction avec la logique de reprise d'activité économique des petits commerces, des commerces de proximité, des services aux personnes et des artisans». M. Fahim réclame que soit levée «l'obligation de présentation d'une autorisation exceptionnelle de déplacement» de  cette catégorie pour qu’elle puisse reprendre son travail et gagner sa vie sans entraves. Le gouvernement islamiste va-t-il détacher les yeux de la courbe des contaminations pour regarder en face la détresse de ces milliers de  victimes que le confinement est en train de tuer économiquement ?

Les plus lus