La rédaction
22.5.2020 15:07

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Les dernières pluies et chutes de neige accompagnées de grosses rafales de vent ont été bénéfiques à plus d’un titre. En plus d’avoir agi positivement sur le moral de la nation en ces temps difficiles pour cause de coronavirus, elles ont nettoyé l’atmosphère et restauré l’espoir chez la population rurale et la communauté des agriculteurs, faisant éloigner du coup le spectre d’une année sécheresse qui menaçait le pays. Si ces précipitations tardives mais généreuses sont mauvaises pour les céréales, elles sont excellentes pour les cultures printanières, l’arboriculture, la betterave, le pâturage et  le bétail.

Sans oublier leur apport précieux dans la reconstitution de la nappe phréatique et le remplissage des barrages. Pour les grands périmètres, elles leur permettent de faire des économies substantielles en eau et en énergie. Que du bonheur !

Les plus lus