Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Après plus d’un an de mise sous cloche du pays, le gouvernement a enfin annoncé lundi 31 mai un important allègement des mesures restrictives qui sont entrées en vigueur à partir du lendemain mardi 1er juin. Cet assouplissement, redevable à l’amélioration des indicateurs épidémiologiques, concerne les rassemblements, les fêtes comme les mariages, les cinémas, les plages ; les piscines ou encore les transports publics. Toutefois, les activités dans des espaces fermés ne doivent pas dépasser 50 personnes contre 100 en open-space. Au-delà, il faut obtenir « une autorisation auprès des autorités locales». Pour les transports publics, la jauge maximale a été relevée à 75%. Le même retour progressif à la normale concerne les mosquées fermées, conformément aux instructions royales. Reste à savoir comment les jauges maximales vont-elles être contrôlées. Va-t-on charger les mokadems de procéder au comptage des convives des mariages et des usagers des piscines ? S’agissant de la réouverture des frontières, aucune indication n’a été fournie. Résultat : Cette absence de visibilité continue à impacter durement l’activité touristique nationale dont les opérateurs réclament en vain un calendrier de reprise pour se préparer à recevoir de nouveau les touristes étrangers qui ont déserté le pays depuis près d’un an et demi… Seule certitude : les autorités planchent depuis plusieurs semaines sur l’élaboration d’un pass sanitaire numérique pour sécuriser les voyages des nationaux à l’international…

Les plus lus