Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

À l’instar de nombre de pays étrangers dont les hauts responsables et parfois leurs épouses ont été testés positifs au Coronavirus, le Maroc n’a pas échappé à la règle. Le PJD Abdelkader Amara est le premier membre du gouvernement à choper la maladie qu’il a importée de Hongrie - un pays européen dont le Premier ministre est connu pour sa xénophobie - à l’occasion d’un voyage qui permet de joindre l’inutile à l’agréable. Mais qu’est-ce qu’il est allé faire dans ce pays allergique aux étrangers avec lequel le Maroc n’est pas lié par des relations de partenariat ? Qui l’a autorisé à quitter les frontières nationales alors que le Coronavirus commençait à s’étendre en Europe ?   

Mais pour Amara le globe-trotter c’est mission corona de succès. Après son retour de ce déplacement périlleux,  il a assisté au conseil du gouvernement du jeudi 12 mars. On le voit d’ici saluer ses collègues en leur collant des bises chaleureuses des deux côtés du visage. Malgré cela, les tests auxquels ils ont été soumis ont révélé que Amara ne les a pas heureusement contaminés. Celui qui a été placé en quarantaine chez lui pour deux semaines, mérite toutefois bien son titre de ministre du Transport… du Coronavirus. 

Les plus lus