Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Le Maroc chope officiellement son sixième cas de Coronavirus et les nouveaux porteurs sont un touriste français, sa femme et sa fille arrivés à Marrakech samedi 7 mars. Le dernier cas déclaré est celui d'une touriste franco-sénégalaise entrée au pays par l'aéroport de Fès. Aussitôt, le pays qui a enregistré son premier décès, celui de la femme octogénaire a annoncé sa décision d’imposer un embargo sur les vols en direction et en provenance d’Italie et non pas de la France, pourtant deuxième pays le plus touché en Europe après l’Italie dont les autorités ont décidé d’étendre les mesures de quarantaine à l’ensemble du territoire. Avec plus de 1 220 cas confirmés et 29 décès recensés, l’épidémie causée par le nouveau coronavirus s’étend à grande vitesse en Espagne. Entre dimanche 8 et lundi 9 mars, le nombre de personnes infectées a plus que doublé. Quatrième foyer de contamination d’Europe, le pays n’a pas pris des mesures préventives draconiennes. Lundi, sa stratégie sanitaire a pris un virage à 180 degrés.

Dès mercredi 11 mars, les crèches ainsi que tous les établissements scolaires, universités incluses, ont fermé dans la région de Madrid, passée en 24 heures de 202 à 578 cas et de 8 à 17 morts.. Les villes de Vitoria et de La Bastida, au Pays basque, deuxième foyer de «haute transmission» avec plus de 120 cas diagnostiqués et trois décès, ont été soumises aux mêmes mesures. La crise sanitaire aigüe qui frappe ces trois pays européens risque de compromettre l’opération Marhaba qui permet à quelques 3 millions résident à l’étranger de rentrer au bercail pour leurs vacances d’été. Sauf à leur interdire d’entrer au pays, ce qui est très problématique, la gestion des flux à venir s’annonce hautement délicate pour les autorités marocaines.  Le gros de ces ressortissants sont installés justement en France, Espagne et en Italie, soit les pays les plus touchés jusqu’ici par la Covid-19, qui représentent en même temps pour le Maroc les principaux marchés émetteurs du tourisme.  Pour le moment, le Maroc maitriser la situation sanitaire,  si l’on en croit les déclarations rassurantes des responsables du ministère de la Santé qui disent suivre de très près près de 300 personnes entrées en contact avec les trois cas déclarés positifs. Pour la première fois, les Marocains de l’étranger risquent de ne pas être les bienvenus chez eux ! 

Les plus lus